Richard Mille Coup de cœur

10 mars 2016 à 20:12

Décollage immédiat avec la Richard Mille RM 50-02

La RM 50-02 en forme de hublot d’Airbus, invite à un petit voyage dans les airs. Elle propulse celui qui la contemple au milieu des stratus et des cumulo-nimbus. Avec cette montre, Richard Mille prouve une nouvelle fois son incroyable créativité et sa capacité à se renouveler sans cesse.

Nicolas Dembreville

 

Comme toujours, Richard Mille a créé la surprise au dernier SIHH avec sa nouvelle montre RM 50-02. L’horloger contemporain a l’habitude d’étonner le microcosme en jouant les chefs de files. Ainsi en 2008, il renouvelle le concept de la montre de poche avec sa stupéfiante RM 020, un gousset rectangulaire de format XXL. Les autres manufactures se précipitent dans son sillage. Cartier, Panerai, puis tout récemment Roger Dubuis, Vacheron Constantin ou Baume & Mercier, tout le monde développe son spectaculaire oignon. Précurseur toujours, il lance en 2013, une montre transparente taillée dans un bloc de verre saphir. Là encore, la concurrence avec Hublot et MB&F notamment, s’engouffre à sa suite. Aujourd’hui, Richard Mille montre une fois encore toute la richesse de son imagination, avec la RM 50-02. 

La RM50-02 au poignet, on adore !

Nouveau cadran “hublot”

Ce modèle arbore un nouveau dessin qui reprend les contours d’un hublot d’avion de ligne. Pour que l’impression soit plus forte, la firme a poussé le mimétisme jusqu’à emprunter la couleur blanc cassé, habillant les cabines d’avions de ligne. Bingo, l’horloger contemporain touche l’inconscient collectif et nous fait tous monter dans un Airbus. Quand on regarde le cadran de la RM 50-02, l’esprit s’évade tout naturellement vers d’autres horizon. Un peu comme quand on laisse le regard et la pensée trotter par la fenêtre d’un aéroplane. L’impression n’est pas fortuite. En fait, la marque a signé un partenariat avec l’avionneur européen Airbus Corporate Jets (ACJ), la branche premium qui fabrique les avions d’affaires destinés aux richissimes businessmen. En résumé, Richard Mille passionné de technologie, s’inspire avec ce dernier modèle de l’aéronautique, secteur à la pointe de la technique. Le mariage paraît cohérent.

L’alliance du titane et de l’alu

Les contours de la montre sont dus au travail conjoint des stylistes des deux maisons. Sylvain Mariat pour l’avionneur et Julien Boillat et Salvador Arbona pour l’horloger ont œuvré sur cette pièce aux dimensions généreuses. Il a fallu concevoir un large boîtier pour embarquer la technique sophistiquée. Habitude maison respectée, le squelettage est très développé sur la RM 50-02. Cela permet à l’œil de se balader au sein du mouvement. Mais ce choix est aussi dicté par l’intention plus pragmatique de limiter le poids de la tocante. Le matériau employé pour le boîtier constitue une première pour la marque. Il s’agit d’un alliage de titane et d’alu identique à celui qui équipe les pales des turboréacteurs des aéroplanes. Il est spécifiquement étudié pour résister aux très hautes températures et aux fortes tensions. La lunette secondaire se pare quant à elle de céramique ATZ. Aviation toujours, les vis utilisées appelées “Torq set” au dessin hélicoïdal, ne sont pas habituelles chez Richard Mille, elles sont en revanche, très usuelles dans l’industrie aéronautique. Enfin, la carrure très travaillée de cette montre rappelle les formes en vigueur dans le secteur aérien. 

Coté mouvement de la RM50-02

Tarif astronomique

Pour motoriser cette RM 50-02 très technique, Richard Mille a développé un calibre tout neuf. Il s’agit d’un mécanisme chronographe à rattrapante fort complexe. Comme de coutume, l’horloger y a greffé un tourbillon, la complication la plus délicate à mettre en œuvre, qui prouve la maîtrise technique d’une maison. En plus des compteurs de chrono, plusieurs indications prennent place sur le cadran. On croise un indicateur de fonctions bien utile puisqu’il rappelle quel mode est en action : remontage, neutre ou mise à l’heure. On distingue aussi un affichage de réserve de marche, situé entre 11 et 12 heures et enfin un indicateur de couple. Petit détail, la couronne est gravée du logo d’Airbus. In fine, les trente pièces de cette série très aéronautique dans l’esprit, seront exclusivement vendues dans les boutiques de la marque. Le tarif décolle à plus d’un million d’euros… Gare au trou d’air chez votre banquier.

Prix :

RM 50-02 : 1 116 000 euros

 

On aime :

La créativité de la marque

Le dessin fermement évocateur

L’exclusivité, avec 30 pièces en tout

La vente exclusivement en boutique Richard Mille

Le boîtier en alliage alu/titane très technique

Le rapport à l’aérien commercial, plus poétique que le militaire

 

On n’aime moins :

Le prix stratosphérique

La lisibilité délicate du cadran

La finition est d'excellente qualité, on est bien chez Richard Mille, pas de doute.

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

6 mars 2017 à 17:45

Au poignet : l'incroyable RM 50-03 McLaren F1

Présentée lors du SIHH 2017, la RM 50-03 McLaren F1 est une fois de plus un concentré de ce qui se fait de plus technique dans le monde de l’horlogerie allié cette fois-ci avec le pape de la formule 1, Mc Laren. McLaren F1 + Richard Mille = l’équation évidente ! Première expression...

Lire la suite

7 janvier 2016 à 16:06

RM 67-01 : une Richard Mille régime minceur

C’est la première fois que l’horloger contemporain Richard Mille, “se frotte” à la montre extraplate. L’élégante RM 67-01, aussi filiforme qu’un Top Model, fait souffler un vent de modernité sur cette catégorie plutôt “tradi”. Nicolas Dembreville   En général, les montres...

Lire la suite

18 septembre 2015 à 12:37

2015 : année érotique pour Richard Mille !

Richard Mille fait une nouvelle fois parler de lui ! Cette fois-ci, le spécialiste de la haute voltige horlogère nous présente sa montre dite « coquine », la RM69 Tourbillon Érotique. Un nom soigneusement choisi et fait référence à la production de montres érotiques existantes depuis...

Lire la suite

5 septembre 2015 à 21:05

Chantilly Arts & Elegance Richard Mille 2015

Après un succès sans précédent, c’est avec grande impatience que nous attendions l’édition 2015 de l’événement dédié à l’élégance et l’automobile, Chantilly Arts & Elégance Richard Mille. Ce dimanche 6 septembre sera la journée de la rencontre entre concours automobile,...

Lire la suite

Piaget et Richard Mille se refont une beauté : la leçon comparative

Deux écoles, deux approches pour deux poids lourds très différents de l’industrie horlogère : Piaget et Richard Mille. Coup sur coup, les deux enseignes ont renouvelé leurs boutiques parisiennes. Elles incarnent chacune deux approches très différentes de l’horlogerie, l’une très...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

9 décembre 2016 à 20:02

G-SHOCK Part 2 : laissez passer les professionnels !

Air / Mer / Terre : Trio c’est 3 fois plus Casio … La marque nippone ne se contente pas uniquement de concevoir des montres solides pour le bonheur des cascadeurs urbains. Au  même titre que la plus célèbre des marques horlogères suisse au cours des années 50, 60, 70 qui va mettre au...

Lire la suite

21 mars 2016 à 12:47

Rolex Cosmograph Daytona ref 116500LN : le cru 2016

Petit retour en arrière,  Baselworld 2013 : les passionnés de Rolex du monde entier attendent impatiemment LE nouveau Daytona qui doit célébrer les 40 ans (1963-2013) de la montre la plus iconique de la marque à la couronne. Malheureusement rien ne se passe concernant le modèle en acier,...

Lire la suite

2 mars 2016 à 19:57

La déferlante Overseas de Vacheron Constantin

Vacheron Constantin a frappé fort en lançant une gamme de cinq nouvelles Overseas très réussies. Cette vedette a été encensée par le petit monde horloger lors du dernier salon SIHH. Cela prouve qu’on peut être une respectable manufacture pluri-centenaire et concevoir de belles montres...

Lire la suite

15 janvier 2016 à 13:18

Parmigiani Fleurier Tonda 1950 tourbillon : tradition contemporaine

L’horlogerie semble compliquée de loin ; et pourtant, on peut résumer l’acte d’achat à un mot : l’esthétique. Une esthétique réussit, c’est un mélange de tradition et d’éléments plus moderne. Dans l’article suivant, nous allons vous expliquer pourquoi la Parmigiani Fleurier...

Lire la suite

22 décembre 2015 à 14:04

Tudor Black Bay Black : Retro mais pas trop !

Tudor révèle une belle variante noire de sa montre de plongée Heritage Black Bay. Un modèle typé vintage mais pas nostalgique pour autant. Cette BBB se voit auréolée du prix stratosphérique remporté par l’Heritage Black Bay One, à la dernière vente aux enchères Only Watch. Nicolas...

Lire la suite