Parmigiani dans la course !

La manufacture appartenant au groupe Sandoz soutient la course Cancer Research UK Boat Races sur la Tamise. Ce monument londonien oppose deux grandes universités de la capitale anglaise par bateaux d’aviron interposés, depuis près de deux siècles.   

Nicolas Dembreville

 

Londres, gare de Saint-Pancras. Les voyageurs se ruent vers la station de taxis où les célèbres Black-Cabs attendent sagement garés à la queue leu-leu. Des double-decker bus déversent leur flot de passagers. Dans le ciel les touches de bleu disparaissent, remplacées par de gros nuages anthracite. Ceux-ci laissent rapidement place à une saucée qui fait passer le crachin normand pour une douce plaisanterie. Décidément, le décor est planté, nous sommes bien à Londres. Dans le taxi, mon collègue journaliste français ironise sur le temps anglais “qui ne déçoit jamais”. Le chauffeur sourit par politesse à cette blague éculée… Une manifestation du flegme britannique sans doute. Nous filons vers le sud-ouest de la ville et le quartier de Fulham, invités par l’horloger Parmigiani à assister à la Cancer Research UK Boat Races. Cette compétition fluviale oppose depuis des lustres les sections avirons des universités de Cambridge et Oxford, à bord de navires à 8 rameurs. Le tout se joue sur la Tamise entre Putney Bridge et Chiswick Bridge, soit un parcours de 6,8 km. 

Parmigiani monte à bord

Cette année, les montres suisses Parmigiani Fleurier s’habillent du titre de garde-temps officiel de l’épreuve. Pour l’occasion, l’horloger a développé deux chronographes arborés par les sportifs. Ces montres issues de la Tonda Métrographe, reçoivent des cadrans aux teintes des deux universités londoniennes : le bleu abysse d’Oxford et le vert menthe de Cambridge. L’épreuve, monument de la culture londonienne et anglaise, se court depuis 1829 pour les messieurs et 1927 pour les dames. C’est à ce jour la course d’aviron la plus suivie au monde, avec 250 000 spectateurs le long de la Tamise et 15 millions derrière son petit écran. Et pourtant, cette compétition reste amicale. Les athlètes sont en effet des étudiants amateurs. Leur cursus est juste adapté pour qu’ils puissent suivre les séances d’exercices intensifs. « Nous avons choisi de soutenir cette compétition, explique Frédéric Tempier directeur France de Parmigiani, car l’esprit comme les valeurs qui y règnent nous ont semblé sains. Le fair-play domine. Les étudiants se lèvent à 6 heures du matin pour suivre leur entrainement avant leur cours. Enfin, la discipline ne se remporte que si l’équipe est forte et soudée. Autant de valeurs qui correspondent à l’esprit de notre manufacture, se félicite Frédéric Tempier directeur France. Plus pragmatiquement parlant, l’aviron reste peu couvert par les autres horlogers. Il est pratiqué et suivi par un public chic, bien adapté aux produits Parmigiani », ajoute le responsable visiblement ravi. Cette année en plus, la course est associée, noble cause, à la recherche contre le cancer.

La Métrographe au poignet d'un des compétiteurs

Cambridge l’emporte

Arrivés sur place, le décor n’est pas funky-funky. Des quais, un fleuve boueux, des rives de briques sombres, un pont sans grâce, le cadre est austère. Heureusement que la bière donne des couleurs aux visages et rend les âmes joyeuses. Le public se presse. Le départ de la course féminine est donné. Les embarcations, fins esquifs de fibre de carbone, ressemblent à des pirogues de science-fiction. Elles s’élancent sur l’eau sombre. L’excitation est à son comble. Les navires atteignent des vitesses époustouflantes. Les bateaux à moteur qui les suivent doivent mettre les gaz pour rester dans leur sillage. Les deux équipes se livrent une sévère bataille. De ce point de vue, l’épreuve masculine lancée par la suite est encore plus spectaculaire. Les bateaux foncent comme de vrais hors-bords. Il faut à peine plus d’un quart d’heure pour parcourir le trajet de près de 7 km ce qui équivaut à une moyenne autour de 25 km/h. Une partie de l’intérêt de cette compétition réside dans la lutte haletante que se livrent les bateaux, parfois bord à bord. Cette année, c’est Cambridge qui l’a emporté chez les messieurs. Oxford se rattrapant chez les dames. Quant au ciel, il a alterné petites éclaircies et grosses douches… 

Fiche technique :

Parmigiani Tonda Metrographe

Boîtier de 40mm en acier 

Mouvement chronographe automatique

Prix : 10 900 euros

 

Vidéo de l'évènement :

http://www.parmigiani.ch/sport/rowing

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

Les tendances du SIHH 2016

En janvier à Genève, Le SIHH (Salon International de la Haute Horlogerie) ouvre les “hostilités” de l’année horlogère. Les grandes nouveautés des manufactures du groupe Richemont y sont dévoilées. Nicolas Dembreville   Comme les Protestants se sont séparés des Catholiques au...

Lire la suite

15 janvier 2016 à 13:18

Parmigiani Fleurier Tonda 1950 tourbillon : tradition contemporaine

L’horlogerie semble compliquée de loin ; et pourtant, on peut résumer l’acte d’achat à un mot : l’esthétique. Une esthétique réussit, c’est un mélange de tradition et d’éléments plus moderne. Dans l’article suivant, nous allons vous expliquer pourquoi la Parmigiani Fleurier...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

11 mai 2017 à 13:01

G-SHOCK MRG-G1000B-1ADR : L’art Japonais selon G-SHOCK !

Comme un bon vieux Kurosawa (réalisateur du film « Les 7 Samouraïs »), les G-SHOCK sont devenues au fil du temps des « classiques »,  prêtes à tout faire sans que son propriétaire ne se soucie de leur fiabilité ou de leur état. Un bonheur. Les japonais sont connus pour créer des...

Lire la suite

10 février 2017 à 19:26

Breguet Type XX1 ref 3817 : Néo-vintage !

Modèle iconique de Breguet et véritable emblème dans le domaine de l’aviation civil et militaire, le Type XX est une institution à lui seul. Commandé successivement par l’armée de l’Air et l’Aéronautique navale françaises jusqu’au début des années 80, ce n’est pas seulement...

Lire la suite

22 novembre 2016 à 00:16

G-Shock : la story et la nouvelle MRG

Casio : la G-Shock story ! A l’aube des années 80 pour les jeunes c’est plus le même deal pour celui qui traîne dans la rue ou pour celui qui travaille sur un chantier… (Suprême intro) L’homme moderne qui veut porter sa montre en toutes conditions n’a pas vraiment l’embarras du...

Lire la suite

21/06 : Vente de Montres de collection chez Tajan

Le 21 juin 2016, la Maison Tajan dispersera à Paris 150 montres de collection lors de sa vente aux enchères d’été. Parmi elles, notons le lot qui figure en couverture (n° 109) : un Cosmograph Daytona en or jaune, estimé en prix de départ à 50.000 euros.

Lire la suite

Baume & Mercier Capeland Shelby Cobra

La marque réitère son partenariat avec les Cobra de Caroll Shelby. Cette association auto/tocante donne encore naissance à une chouette montre, mais à des kilomètres de l’ADN de Baume & Mercier. Alors, nouvelle direction maîtrisée ou conduite en plein brouillard ? Nicolas...

Lire la suite