SIHH 2014 : Le bilan

Le SIHH ferme à peine ses portes. L’heure des bilans ? Attendu, conventionnel, sont probablement les qualificatifs de mise. Les plus diplomates useront de la figure de style qui revient au même et parleront d’une « année de transition ». Celle, en l’occurrence, où tout le monde regarde la Chine repasser dangereusement sous la barre des 10% de croissance (7,7% précisément) et se demander où aller par la suite.

 

Comment cela se traduit-il ?

Audemars Piguet mise sur ses Royal Oak, Richard Mille explore de nouveaux matériaux, Van Cleef & Arpels poursuit ses Complications Poétiques, A. Lange & Söhne ses grandes complications, Panerai joue à cache-cache sur ses Luminor et Radiomir, tandis que Vacheron Constantin réaffirme sa suprématie dans les métiers d’art et Piaget dans l’extra-plat. Toujours époustouflant, mais attendu.

 

Toutefois, quelques marques sont sorties du rang. Pas bien loin, certes, mais sorties malgré tout. Avec plus ou moins de réussite. 

 

Côté clair de la force

 

Côté clair, on note par exemple la (bonne) surprise de Roger Dubuis, qui confirme ses ambitions avec une cinquième collection forte, hommage au fondateur, probablement plus sage que les précédentes mais qui garde cette signature esthétique et technique si personnelle. On aime, on n’aime pas, là n’est pas la question : 5 collections, 100% Poinçon de Genève, 100% manufacture, tournant simultanément sur une quinzaine de calibres maison, pour une marque qui n’a pas 20 ans, est un véritable tour de force.

 

En parallèle, il y a bien évidemment Cartier, locomotive du groupe Richemont, et qui le fait savoir, avec pas moins de 103 nouveautés proposées à ce SIHH.

 

Eparpillement ? En aucun cas : la marque rivalise d’ingéniosité, de grâce, de style, semble survoler les écueils techniques avec une facilité déconcertante, et s’offre même le luxe de remettre au goût du jour des métiers d’art endormis.

 

Côté obscur de la force

 

Côté plus obscur, Montblanc. Beaucoup de regards étaient tournées vers cette illustre maison, en légère perte de vitesse. L’arrivée de Jérôme Lambert n’a pas tardé à produire ses effets : nouvelle collection (Heritage) et plage tarifaire allant de 1000 à 250 000 euros. L’ex CEO n’aura pas la vie facile, à la tête d’une marque très présente dans une économie chinoise en forte contraction.

 

Du même côté, Baume & Mercier. La qualité abordable, leitmotiv de la marque, reste totalement d’actualité au sein du groupe Richemont. Hélas, comme si la marque ne voulait pas voir au-delà, l’adage n’est plus tenable face à des marques comme Frédérique Constant – laquelle, de surcroît, est manufacture pour nombre de ses modèles. La présentation d’un tourbillon à près de 47 000 euros, reposant intégralement sur des composants externes, n’est pas sans jeter le trouble.

 

Enfin, du côté des indépendants, Greubel Forsey est restée prudente. Richard Mille, à l’inverse, tente de séduire le public féminin. Redesign, nouvelle ambassadrice (Natalie Portman), pièces serties : Mille sort le grand jeu. Avec efficacité ? L’avenir le dira, mais cela n’influera pas la trajectoire vertigineuse de la marque : +20% en un an, et un prix moyen passé sans vergogne de 100 000 à 150 000 CHF. Il y a 10 ans, on traitait déjà publiquement Richard Mille de fou avec un tel positionnement. C’est toujours le cas. Mais plus personne n’ose le dire à voix haute.

 

Olivier Müller

 

Visuels © marques citées © SIHH 2014

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

2 décembre 2017 à 15:51

Les dessous de la création de la Royal Oak !

Etant un fervent admirateur de la Royal Oak, 1ère génération (ref 5402), j’ai souhaité partager avec vous cet excellent article très documenté de Gregory Pons qui évoque pour la première fois les prémices de la création de ce modèle mythique, sujet très peu évoqué sous cet...

Lire la suite

6 mars 2017 à 17:45

Au poignet : l'incroyable RM 50-03 McLaren F1

Présentée lors du SIHH 2017, la RM 50-03 McLaren F1 est une fois de plus un concentré de ce qui se fait de plus technique dans le monde de l’horlogerie allié cette fois-ci avec le pape de la formule 1, Mc Laren. McLaren F1 + Richard Mille = l’équation évidente ! Première expression...

Lire la suite

21/06 : Vente de Montres de collection chez Tajan

Le 21 juin 2016, la Maison Tajan dispersera à Paris 150 montres de collection lors de sa vente aux enchères d’été. Parmi elles, notons le lot qui figure en couverture (n° 109) : un Cosmograph Daytona en or jaune, estimé en prix de départ à 50.000 euros.

Lire la suite

10 mars 2016 à 20:12

Décollage immédiat avec la Richard Mille RM 50-02

La RM 50-02 en forme de hublot d’Airbus, invite à un petit voyage dans les airs. Elle propulse celui qui la contemple au milieu des stratus et des cumulo-nimbus. Avec cette montre, Richard Mille prouve une nouvelle fois son incroyable créativité et sa capacité à se renouveler sans...

Lire la suite

2 mars 2016 à 19:57

La déferlante Overseas de Vacheron Constantin

Vacheron Constantin a frappé fort en lançant une gamme de cinq nouvelles Overseas très réussies. Cette vedette a été encensée par le petit monde horloger lors du dernier salon SIHH. Cela prouve qu’on peut être une respectable manufacture pluri-centenaire et concevoir de belles montres...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

30 novembre 2017 à 19:08

Garmin fēnix chronos : La montre de tout les superlatifs !

Une première, nous testons une montre connectée sur Le Guide des Montres, mais pas n’importe laquelle, déjà il s’agit d’une Garmin, connue à la base comme étant la montre du sportif par excellence. Autant commencer par ce qu’il y a de mieux non ? Ce qui saute aux yeux une fois que...

Lire la suite

11 mai 2017 à 13:01

G-SHOCK MRG-G1000B-1ADR : L’art Japonais selon G-SHOCK !

Comme un bon vieux Kurosawa (réalisateur du film « Les 7 Samouraïs »), les G-SHOCK sont devenues au fil du temps des « classiques »,  prêtes à tout faire sans que son propriétaire ne se soucie de leur fiabilité ou de leur état. Un bonheur. Les japonais sont connus pour créer des...

Lire la suite

10 février 2017 à 19:26

Breguet Type XX1 ref 3817 : Néo-vintage !

Modèle iconique de Breguet et véritable emblème dans le domaine de l’aviation civil et militaire, le Type XX est une institution à lui seul. Commandé successivement par l’armée de l’Air et l’Aéronautique navale françaises jusqu’au début des années 80, ce n’est pas seulement...

Lire la suite

22 novembre 2016 à 00:16

G-Shock : la story et la nouvelle MRG

Casio : la G-Shock story ! A l’aube des années 80 pour les jeunes c’est plus le même deal pour celui qui traîne dans la rue ou pour celui qui travaille sur un chantier… (Suprême intro) L’homme moderne qui veut porter sa montre en toutes conditions n’a pas vraiment l’embarras du...

Lire la suite

Baume & Mercier Capeland Shelby Cobra

La marque réitère son partenariat avec les Cobra de Caroll Shelby. Cette association auto/tocante donne encore naissance à une chouette montre, mais à des kilomètres de l’ADN de Baume & Mercier. Alors, nouvelle direction maîtrisée ou conduite en plein brouillard ? Nicolas...

Lire la suite