Tudor Coup de cœur

22 décembre 2015 à 14:04

Tudor Black Bay Black : Retro mais pas trop !

Tudor révèle une belle variante noire de sa montre de plongée Heritage Black Bay. Un modèle typé vintage mais pas nostalgique pour autant. Cette BBB se voit auréolée du prix stratosphérique remporté par l’Heritage Black Bay One, à la dernière vente aux enchères Only Watch.

Nicolas Dembreville

 

On connaissait l’andouillette AAA, le groupe FFF (Fédération Française de Funk) ou encore le triple A perdu par la France auprès des agences de notation internationales. Et voilà que Tudor sort la Heritage Black Bay Black ou Heritage BBB. Au delà du clin d’œil, à qui avons-nous à faire ? Il s’agit d’une montre de plongée de la ligne Heritage à forte connotation vintage. Alliée à la Pelagos, cette série a permis en 2012, la relance de la marque qui a choisi de proposer des montres de qualité à “prix raisonnables”. Une stratégie qui, associée au nouveau style Tudor, sérieux et émouvant, initié par Davide Cerrato, l'ancien directeur artistique, fonctionne bien. Techniquement, la marque a également pris son envol avec la révélation en 2015, de son premier calibre maison le MT 5621 qui équipent les North Flag et Pelagos.

Ci-dessus, Tudor Heritage Black Bay Black sur bracelet tissu

Vintage bien maîtrisé

Mais revenons à notre BB Black. La belle, comme ses copines de la gamme Black Bay, nées en 2012, fait dans le rétro assumé. C’est la Tudor Submariner, un modèle sorti au milieu des années 50, qui sert d’inspiratrice. A l’époque, les Rolex et Tudor de plongée portaient donc le même patronyme ! A noter qu’une variante bleu France a été présenté de conserve, sous le patronyme Black Bay Blue et rapidement surnommée Midnight Blue par les fans. Mais attention, inspiration ne veut pas dire copier/coller. Ainsi, les dimensions du boîtier ont-elles été revues à la hausse pour s’adapter aux normes contemporaines, avec un 41 mm de diamètre aujourd’hui contre un petit 37 mm pour la référence 7923. La glace bombée, comme à l’origine, troque le plexi initial pour du saphir synthétique inrayable. La couronne est imposante ce qui permet une manipulation aisée.  

Ci-dessus, la Tudor Heritage Black Bay Black en compagnie d'une Submariner ref 7928 de 1961

Très proche de la Black Bay One

Le cadran bombé reçoit pour sa part, un noir sablé et arbore le logo en forme de rose, héritage du passé, en lieu et place du bouclier actuel. Le chemin de fer est agrémenté de larges index encadrés d’or rose. L’ensemble s’habille d’une bonne dose de peinture luminova, garantissant une très bonne lisibilité même quand on n’y voit goutte. La BBB est, comme sa lunette tournante unidirectionnelle l’indique, une plongeuse étanche jusqu’à 200 m. Le dessin des aiguilles dites Snowflakes, diffère de celui du modèle BB One, vendu 348 000 euros à la dernière vente aux enchères Only Watch. Plus graphiques ici, elles s’habillent d’or rose et de luminova. Le code couleur choisi, donne un petit accent émouvant à ce cadran que l’on pourrait croire patiné par les ans. Une impression surlignée par le triangle rouge de la lunette qui encadre une pastille luminescente à 12 heures, héritage du passé lui-aussi. 

Au poignet, la Black Bay Black conviendra à la majeure partie d'entre nous grâce à son diamètre de 41 mm. On en a même vu sur des poignets feminins, et on adore !

Montre bien née !

Esthétiquement, elle a tout pour elle. Si cela ne suffit pas, elle est en plus auréolée du prestige de sa sœur Tudor Black Bay One, modèle unique développé pour Only Watch, dont notre BBB est en quelque sorte le dérivé grande série. Elles partagent leur caractéristique générale ainsi que leur mécanique automatique ETA 2824, éprouvée. La ligne Heritage n’a pas droit en effet, au mouvement manufacture. Pour attacher tout ce petit monde aux poignets des élégants, Tudor offre le choix entre bracelet cuir vieilli ou acier. Ce dernier semble plus adapté à une plongeuse. Comme c’est souvent le cas chez Tudor, un second bracelet en tissu, est fourni gracieusement. Attention, la manipulation d’interversion n’est paraît-il pas “commode-commode”. Pour les plus gauches d’entre nous, il est donc prudent de se rendre chez un professionnel. Une chose est sure, à moins de 3000 euros pour l’entrée de gamme sur bracelet cuir, les concurrentes se font rares. 

 

Prix :

Bracelet cuir vieilli : 2 910 euros

Bracelet acier : 3 210 euros

 

On aime :

L’élégante discrétion

Les prix fort raisonnables

Le cadran à l’aspect délicatement vieilli-patiné 

La fiabilité du 2824 ETA

Un look vintage pour tous les jours

 

On n’aime moins :

Le moteur maison MT 5621 non disponible

L’opération de permutation de bracelet délicate 

 

Photo by Le Guide des Montres.com

 

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

22 mars 2018 à 16:12

Tudor Black Bay Fifty-Eight : la meilleure des Black Bay ?

Voici un de nos coups de cœur Basleworld 2018, la Black Bay Fifty-Eight (référence M79030N-002) pour une raison simple, ses proportions ! Outre le fait qu’elle se rapproche beaucoup de la Submariner référence 7924 gros remontoir (aka Big Crown), ce qui est déjà une excellente nouvelle,...

Lire la suite

9 décembre 2015 à 18:08

Black & White : nouvelle Tudor Black Shield

Retour en 2013 à Baselworld, à la surprise générale, Tudor a créé l’évènement un chronographe radical: la Fastrider Black Shield. La plus grosse surprise fut son boîtier monobloc réalisé en céramique. Une grande première au sein du groupe Rolex, qui répondait à un grand fantasme de...

Lire la suite

24 septembre 2015 à 16:16

Tudor Fastrider Chrono, l’ultime combo

L’horlogerie, c’est la seule industrie majeure qui regarde autant vers son passé que vers son futur. La plupart des succès horlogers récents étaient d’ailleurs soit des néo-vintages bien retranscrites, soit des montres indépendantes hors normes et futuristes. Et au milieu ? Rien. Il...

Lire la suite

30 juin 2015 à 14:43

Tudor Black Bay One, le modèle unique pour Only Watch 2015

Attention : chronique d’un buzz sur la planète horlogère et pour les fans de Rolex et Tudor. En effet, dans l’histoire de Rolex et de Tudor, jamais de série limitée n’a été produite et encore moins de pièce unique (de façon officielle en tout cas) jusqu'à ce jour. La marque Tudor,...

Lire la suite

11 mai 2015 à 13:40

Essai : Tudor North Flag

Depuis quelques années, la présentation des nouveautés Tudor à Baselworld nous surprend et leurs nouveaux modèles font bien souvent partie de nos coups de cœur de ce salon. « Robuste » est le mot qui pourrait caractériser la grande nouveauté 2015. C’est la sensation que nous procure...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

6 mars 2017 à 17:45

Au poignet : l'incroyable RM 50-03 McLaren F1

Présentée lors du SIHH 2017, la RM 50-03 McLaren F1 est une fois de plus un concentré de ce qui se fait de plus technique dans le monde de l’horlogerie allié cette fois-ci avec le pape de la formule 1, Mc Laren. McLaren F1 + Richard Mille = l’équation évidente ! Première expression...

Lire la suite

9 décembre 2016 à 20:02

G-SHOCK Part 2 : laissez passer les professionnels !

Air / Mer / Terre : Trio c’est 3 fois plus Casio … La marque nippone ne se contente pas uniquement de concevoir des montres solides pour le bonheur des cascadeurs urbains. Au  même titre que la plus célèbre des marques horlogères suisse au cours des années 50, 60, 70 qui va mettre au...

Lire la suite

21 mars 2016 à 12:47

Rolex Cosmograph Daytona ref 116500LN : le cru 2016

Petit retour en arrière,  Baselworld 2013 : les passionnés de Rolex du monde entier attendent impatiemment LE nouveau Daytona qui doit célébrer les 40 ans (1963-2013) de la montre la plus iconique de la marque à la couronne. Malheureusement rien ne se passe concernant le modèle en acier,...

Lire la suite

10 mars 2016 à 20:12

Décollage immédiat avec la Richard Mille RM 50-02

La RM 50-02 en forme de hublot d’Airbus, invite à un petit voyage dans les airs. Elle propulse celui qui la contemple au milieu des stratus et des cumulo-nimbus. Avec cette montre, Richard Mille prouve une nouvelle fois son incroyable créativité et sa capacité à se renouveler sans...

Lire la suite

2 mars 2016 à 19:57

La déferlante Overseas de Vacheron Constantin

Vacheron Constantin a frappé fort en lançant une gamme de cinq nouvelles Overseas très réussies. Cette vedette a été encensée par le petit monde horloger lors du dernier salon SIHH. Cela prouve qu’on peut être une respectable manufacture pluri-centenaire et concevoir de belles montres...

Lire la suite