Breitling Essais

1 juin 2015 à 23:20

Breitling Navitimer AOPA

Un double mythe revoit le jour : la Navitimer d’une part, et l’illustre blason de l’AOPA d’autre part. Tout deux sont aujourd’hui réunis pour une série très exclusive de 500 pièces signées Breitling.

L’histoire qui lie ces deux pionniers n’est pas nouvelle. La Breitling Navitimer est créée en 1952. Elle devient le chronographe le plus emblématique de la marque, en raison de sa règle à calcul intégrée, qui autorise de manière mécanique la quasi-totalité des opérations nécessaires à la préparation et au vol.

Elle est rapidement adoptée par les pilotes, malgré des dimensions à l’époque fort généreuses, supérieures à 40 mm. En conséquence, l’«Aircraft Owners and Pilots Association» (AOPA) en fait sa montre officielle. La plupart des Navitimer des années 50 à 60 arbore donc le sigle de ce syndicat professionnel, deux ailes qui sont, concours de circonstances, très proches de celles du « B ailé » propre à Breitling.

Encore aujourd’hui, ces pièces sont très recherchées des collectionneurs. Les pièces des années 50, premières années de la production de la « Navi AOPA » sont les plus cotées, en moyenne 5000 euros à 7000 euros. La star de ces collections reste la fameuse référence 806, équipée d’un mouvement Venus 178. Toutefois, des variantes virent le jours à partir du début des années 60 avec un Valjoux 72, mais dont certains cadrans étaient sensiblement différents, puisque ses compteurs n’étaient plus gris/blancs, mais noirs. Le modèle est toutefois intéressant car original, signé AOPA, et coté moitié moins.  

 Breitling Navitimer AOPA vintage

La version proposée par Breitling aujourd’hui était attendue. Elle fait partie du revival que la manufacture affecte à ses collections historiques, comme la Transocean. La collection Navitimer n’est pourtant pas en reste de références, avec déjà huit variations différentes à ce jour.

Le nouveau modèle AOPA est identique à son illustre prédécesseur, avec un boîtier de 42 mm en acier et un mouvement de source externe, certifié COSC. Elle est proposée avec un guichet de date, ce que n’avait pas la pièce d’origine. La Breitling Navitimer AOPA 2015 se positionne à 6070 euros avec bracelet acier et devrait arriver en boutique avant l’été, également disponible en bracelet cuir ou alligator

Ci-dessus, le fond de boite gravé AOPA de la nouvelle Navitimer

L’avis de la rédaction

La Navitimer est le modèle phare de Breitling. Sur les 60 dernières années, la moitié a été dominée chez Breitling par la « Navi », l’autre par la Chronomat, pièce que beaucoup tendent à sous-classer mais qui fut absolument déterminante dans les années 80 pour le retour en grâce du chronomètre mécanique suisse, auparavant balayé par le quartz.

Il est donc heureux que Breitling prenne soin de son icône. 500 exemplaires est un chiffre enfin bienvenu pour une série limitée : la marque nous avait habituée à des séries « limitées » de plus de 3000 pièces, ce qui n’avait aucun sens pour le collectionneur. Breitling retrouve enfin le goût de la pièce rare. 

Breilting Navitimer AOPA sur bracelet cuir

Le prix, 6070 euros, reste à double tranchant. L’on apprécie la volonté de Breitling de modérer la facture, elle qui se singularisa ces dernières années par des envolées tarifaires souvent inappropriées. Mais, d’un autre côté, à  ce prix, la Navitimer 2015 est en concurrence...avec elle-même. C’est, à peu de choses près, la somme qu’il faudra en effet débourser pour avoir un modèle d’époque en très bonne condition (la rareté en moins).

Le phénomène d’ « auto-concurrence » est fréquent chez Breitling. En effet, sa production est telle que trouver des Breitling vintage, en bon état et accessibles, est simple. Aussi simple que d’acheter une montre de l’année.

Breitling se défend en argumentant – à juste titre – que la fiabilité et donc l’usage au quotidien d’une pièce contemporaine est infiniment supérieur à une pièce vintage, passablement fatiguée, fragile, et plus vraiment précise.

L’argument est juste. On aurait toutefois pu préferer que, pour marquer sa différence, la Navitimer AOPA 2015 se pare d’un calibre manufacture. La note aurait été certes plus salée, mais totalement justifiée. 

 Breitling Navitimer AOPA sur bracelet acier

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

14 juillet 2015 à 19:33

Breitling : 130 ans en 12 dates clés

Breitling a fêté cette année ses 130 ans. La marque au B ailé a présenté un certain nombre de pièces majeures, notamment celles marquant les 30 ans de la renaissance de son Chronomat. Le Guide des Montres vous propose un aperçu des grandes dates qui ont marqué l’histoire de Breitling....

Lire la suite

16 avril 2015 à 21:01

Breitling : en l’air, en mer et...connectée

Breitling deviendrait-elle enfin raisonnable ? La manufacture, après avoir sorti pléthore de modèles dans les 10 derniers mois, a effectué à Baselworld un tir groupé d’une salvatrice efficacité. Breitling concentre essentiellement son feu sur l’aéronautique, mais ne rechigne pas à...

Lire la suite

Salon Les Montres

  Cette 11ème édition réunit 15 des plus belles marques horlogères de luxe, A. Lange & Söhne, Breitling, Baume et Mercier, Bell & Ross, BRM, Chanel, Hermès, Jaeger-LeCoultre, Panerai, Hublot, Pequignet, Poiray, Tag Heuer ainsi que le fabricant de bracelets de montre Bouveret.   Les...

Lire la suite

10 septembre 2014 à 16:01

Breitling : quatre coups de Colt

  Après avoir largement rafraichi ses gammes phares à Baselworld, la Navitimer et la Chronomat, Breitling s'attaque à son entrée de gamme : la Colt. Le modèle né dans les années 1980 avait été quelque peu mis de côté, le temps pour la manufacture de se concentrer sur son haut de gamme...

Lire la suite

Applications horlogères : les meilleures apps...et les pires

  L’horlogerie connectée, vous connaissez ? Ainsi se nomme l’univers en forte expansion des applications horlogères sur mobiles. De belles créations ont vu le jour, mais la marge de progrès reste forte. Cela n’en reste pas moins le meilleur moyen de réviser ses classiques horlogers à...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

20 octobre 2015 à 14:04

Panerai Radiomir S.L.C 3 Days PAM449

Parmi les SL faisant un clin d’œil aux glorieuses vintage de l’officine, les modèles Radiomir ne sont pas si nombreuses. Il y a eu la PAM21 en 1997, en platine et mue par un calibre Rolex 618 comme le modèle d’époque. Beaucoup plus tard, en 2006, la PAM232 et la PAM249 « California »...

Lire la suite

17 juin 2015 à 20:12

Tissot T-Complication Chronomètre

La précision ultime peut-elle être belle ? Voilà probablement la question que s’est posée Tissot en développant son nouveau modèle de chronomètre. C’est précisément cette pièce qui a remporté il y a deux ans le Concours de Chronométrie. Elle est aujourd’hui proposée dans le...

Lire la suite

13 juin 2015 à 18:21

Corum : retour de la Bubble

C’est le grand retour de la Bubble by Corum ! Cette pièce si atypique, à la fois dans l’horlogerie et dans les collections de la marque, connut son heure de gloire entre 2000 et 2005. Elle est toujours  identifiable par son verre saphir ultra bombée, lequel n’est pas sans rappeler les...

Lire la suite

9 mars 2015 à 21:46

Essai : TAG Heuer Formula 1

  Quel chronographe suisse authentique s’offrir aujourd’hui sans (trop) se ruiner ? TAG Heuer répond : la Formula 1. Le Guide des Montres détaille la pièce conçue pour répondre à cette délicate équation de l’entrée de gamme qui doit rester, avant tout, une véritable...

Lire la suite

5 décembre 2014 à 13:51

Seven Friday M2-1 au poignet !

  La voici, enfin. La SevenFriday, cette petite marque indépendante qui fait tant de buzz. Déjà, parce que l’on ne sait pas grand chose d’elle. Sur son site, SevenFriday annonce d’ailleurs la couleur. Lorsque l’on veut en savoir plus sur elle, une simple page affiche : « Pas de...

Lire la suite