Zenith Au fil de l'actualité

23 juillet 2014 à 14:28

Zenith : le pari Magada

 

Cette fois, c’est la bonne : le changement de CEO à la tête de Zenith est effectif depuis ce 1er juillet, conformément au calendrier annoncé par la marque durant Baselworld.

 

Pour reprendre la formule tant aimée des politiques, c’est véritablement le changement dans la continuité qui s’exprime par le choix d’Aldo Magada en lieu et place de Jean-Frédéric Dufour. Sur le fond, les deux hommes sont semblables : profils personnels similaires et carrières très proches. Les deux sont de purs produits horlogers, dédiés corps et âmes à cette seule industrie depuis 30 ans. Les deux ont prouvé leurs capacités de management de marques, mais suivant des approches très différentes.

 

Jean-Frédéric Dufour, charismatique CEO, ne portait pas seulement la marque mais l’incarnait en bonne partie. Omniprésent, proche des médias comme des clients finaux, voyageur au long cours, l’homme était présent sur tous les fronts. A l’image d’un Jérôme Lambert chez Jaeger-LeCoultre, il a su redynamiser une marque en perte de vitesse, lui donner une vision claire et une trajectoire comprise et assimilée de tous. Moins pop star qu’un Jean-Claude Biver, il n’en cultivait pas moins le génie marketing. Son rapprochement de Felix Baumgartner, l’homme qui est rentré à pied de l’espace, a montré sa capacité à élever Zénith a des niveaux de notoriété planétaire qu’elle n’osait même plus fantasmer.

 

Bouillonnants CEO

A l’inverse, Aldo Magada serait un peu le Ricardo Guadalupe de Hublot, qui prit la succession de Jean-Claude Biver : un homme qui défendra avec brio la route tracée par son bouillonnant prédécesseur. D’ailleurs, le lien qui unit les deux hommes ne fait pas mystère : Biver dirige aujourd’hui le pôle horloger de LVMH auquel appartient Zenith, et le choix d’Aldo Magada pour présider à sa destinée renvoie à la période où les deux hommes se côtoyaient chez Omega.

 

Ce choix n’est évidemment pas que personnel. Certes, les deux hommes s’apprécient, mais pas seulement. Magada occupait son dernier poste chez Breitling, autrement dit une marque au souffle aéronautique fort, le même que Jean-Frédéric Dufour avait imprimé dans les voiles de Zenith. La continuité est parfaite. Et Magada trouve chez Zenith une brillante porte de sortie, lui qui n’avait aucune évolution possible chez Breitling avec les postes numéros 1 (Teddy Schneider) et 2 (Jean-Paul Girardin) occupés à (presque) vie par leurs propriétaires. Le plafond de verre n’avait qu’une chance infime de s’ouvrir.

 

Toutefois, les observateurs notent une tendance marquée d’Aldo Magada à changer fréquemment de maison. On l’a vu chez Piaget, Omega, Gucci TimePieces, qu'il quitte deux ans plus tard pour diriger successivement Technomarine, Reuge et Badollet. La première a connu des problèmes de gouvernance qui ont également conduit au départ de Vincent Perriard (aujourd’hui brillant CEO de HYT). La seconde n’en finit plus de se relever pour ne pas disparaître (merci MB&F), la troisième agonise. Et toutes ont connu Aldo Magada comme capitaine.

 

Retour au groupe

Avec Zénith, ce dernier retrouve une logique de grand groupe, lui qui n’exerçait plus qu’au sein de maisons indépendantes – et même en tant qu’indépendant puisqu’il fut consultant pendant 12 mois, ajoutant une pierre de plus à un édifice (et une trajectoire) déjà instable.

 

La mission que s’était fixée Jean-Frédéric Dufour et qu’il a probablement passée à son successeur est celle de rajeunir l’audience de la marque tout en gardant sa connexion historique avec l’aviation. C’est en ce sens qu’allait le dernier Baselworld de Zenith. C’est la feuille de route que reprendra probablement Magada, avec le succès qu’on peut en attendre, lui qui vient d’un Breitling déjà roi dans les airs. Bon vol, M. Magada.

 

Retrouvez notre interview exclusive de Jean-Frédéric Dufour lors de son dernier Baselworld.

 

Olivier Müller

 

Visuels © Zenith

 

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

8 mai 2015 à 11:17

Zenith : millésime stratégique...à défaut d’être sexy

On attendait beaucoup de Zenith durant cette foire de Bâle. Pourquoi ? Parce que la manufacture, qui fête cette année ses 150 ans, n’en était plus totalement une. Depuis quelques années, un certain nombre de calibres d’origine externe avaient pris leurs aises dans les collections de la...

Lire la suite

30 octobre 2014 à 21:05

Felix Baumgartner et Christophe Colomb s’envoient en l’air

  L’un a traversé l’Atlantique, l’autre, la stratosphère. Il a découvert l’Amérique, il est rentré à pied de l’espace. Ils ne sont pas du même siècle mais sont aujourd’hui réunis sous une même bannière, étoilée de surcroît, celle de Zenith.   L’heure est Gravity   On...

Lire la suite

16 juillet 2014 à 20:43

Dernières salves horlogères estivales

  L’été se met doucement en place, les marques horlogères s’apprêtent à faire leur trêve estivale annuelle de trois semaines. Les dernières nouveautés sont présentées, une ultime salve de quelques garde-temps pour les watch-addicts.   Pour les baroudeurs de l’été, Victorinox...

Lire la suite

18 janvier 2014 à 12:59

Zenith El Primero « 410 » en série limitée

Les grandes manufactures s’emploient, à travers les âges, à faire vivre et revivre leurs icones. Pour Audemars Piguet, c’est la Royal Oak. Pour Jaeger-LeCoultre, la Reverso. Pour Zenith ? El Primero, naturellement ! La plus grande force de ces maisons est d’avoir fait perdurer leurs...

Lire la suite

25 novembre 2013 à 20:59

Zenith porte Christophe Colomb au firmament

Cela fait maintenant quelques années que Zenith poursuit sa route avec Christophe Colomb. C’est sous le patronyme du célèbre navigateur que la marque a décidé de déployer sa maîtrise de la haute horlogerie. Le premier modèle de Christophe Colomb est sorti il y a presque trois ans....

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

30 novembre 2017 à 19:08

Garmin fēnix chronos : La montre de tout les superlatifs !

Une première, nous testons une montre connectée sur Le Guide des Montres, mais pas n’importe laquelle, déjà il s’agit d’une Garmin, connue à la base comme étant la montre du sportif par excellence. Autant commencer par ce qu’il y a de mieux non ? Ce qui saute aux yeux une fois que...

Lire la suite

11 mai 2017 à 13:01

G-SHOCK MRG-G1000B-1ADR : L’art Japonais selon G-SHOCK !

Comme un bon vieux Kurosawa (réalisateur du film « Les 7 Samouraïs »), les G-SHOCK sont devenues au fil du temps des « classiques »,  prêtes à tout faire sans que son propriétaire ne se soucie de leur fiabilité ou de leur état. Un bonheur. Les japonais sont connus pour créer des...

Lire la suite

10 février 2017 à 19:26

Breguet Type XX1 ref 3817 : Néo-vintage !

Modèle iconique de Breguet et véritable emblème dans le domaine de l’aviation civil et militaire, le Type XX est une institution à lui seul. Commandé successivement par l’armée de l’Air et l’Aéronautique navale françaises jusqu’au début des années 80, ce n’est pas seulement...

Lire la suite

22 novembre 2016 à 00:16

G-Shock : la story et la nouvelle MRG

Casio : la G-Shock story ! A l’aube des années 80 pour les jeunes c’est plus le même deal pour celui qui traîne dans la rue ou pour celui qui travaille sur un chantier… (Suprême intro) L’homme moderne qui veut porter sa montre en toutes conditions n’a pas vraiment l’embarras du...

Lire la suite

21/06 : Vente de Montres de collection chez Tajan

Le 21 juin 2016, la Maison Tajan dispersera à Paris 150 montres de collection lors de sa vente aux enchères d’été. Parmi elles, notons le lot qui figure en couverture (n° 109) : un Cosmograph Daytona en or jaune, estimé en prix de départ à 50.000 euros.

Lire la suite