Patek Philippe Vintage

10 octobre 2014 à 19:36

Supercomplication Henry Graves chez Sotheby's : la limite du raisonnable ?

 

Le 11 novembre prochain, il n’y aura pas d’Armistice horlogère. Sotheby’s mettra en effet en vente à cette date l’une des plus grandes complications jamais réalisées, la Supercomplication Henry Graves.

 

La pièce a été produite en 1925 à l’attention spéciale du banquier new-yorkais éponyme. Sa (re)mise en vente cette année n’est pas anodine : elle correspond également au 175ème anniversaire de la manufacture qui en est à l’origine, Patek Philippe. Mais plus que tout, c’est l’estimation qui est donnée de la pièce qui donne des sueurs froides : 15 millions de francs suisses.

 

Certes, la pièce est d’une complexité et d’une rareté hors normes. On y compte les principales complications horlogères existantes : calendrier perpétuel, phases de la lune, temps sidéral, réserve de marche et les indications de l'heure pour le lever et le coucher du soleil pour la ville natale du banquier, New York. De facto, la Supercomplication Henry Graves fut la montre la plus complexe au monde pendant plus de 50 ans. Sa première vente aux enchères en 1999 l’avait déjà sacrée, avec ses 11 millions de dollars, pièce d’horlogerie la plus chère du monde

 

 

A tort, cette pièce était attribuée à Henry Graves comme le summum de sa lutte contre James Ward Packard, entrepreneur américain contemporain du premier. Une soi-disant compétition les aurait opposés visant à déterminer qui de ces deux milliardaires possèderait le garde-temps le plus compliqué. C’est la thèse défendue par une journaliste américaine, Stacy Perman. Son livre (A Grand Complication – The Race to Build the World’s Most Legendary Watch) présente les deux hommes comme lancés dans une course effrénée, alors qu’en réalité, ils ne se sont jamais rencontrés et ne sont probablement jamais engagés dans cette compétition de collectionneurs.

 

Il n’empêche, un habile directeur de Patek Philippe a instillé cette idée au cours d’une interview, donnant naissance au mythe de la compétition Graves / Packard, dont la Supercomplication du premier était l’aboutissement, le trophée.

 

Cela justifie-t-il le prix exorbitant de près de 15 millions de francs suisses ? Il n’y a pas, en matière d’enchères, à rechercher une quelconque rationalité, la moindre objectivité d’un prix, fut-il exprimé en millions.

 

Toutefois, on ne peut que s’étonner de ces niveaux de prix abstraits, pour ne pas dire indécents. En matière de peinture, la Joconde a été retirée du circuit des ventes, proclamée « inestimable », et offerte à la contemplation du public dans l’un de plus beaux musées du monde, Le Louvre. 

 

 

En matière d’horlogerie, pourquoi n’offrirait-on pas le même traitement à la Supercomplication d’Henry Graves ? Pour quelle raison un égoïste milliardaire pourrait-il, seul, se l’offrir et la remiser dans son coffre ? Pourquoi Patek Philippe ne s’associerait pas à un mécène, voire à la Confédération Helvétique ou à l’Etat de New York, pour l’acquérir et l’offrir à un musée, comme c’est actuellement le cas de l’autre superstar de l’horlogerie compliquée, la Leroy 01 présentée au Musée du Temps de Besançon ?

 

A toutes ces questions, une seule réponse : parce que son prix est trop élevé. Le jeu des enchères successives a monté la Supercomplication Henry Graves à un tel niveau de prix qu’il est devenu hors de portée de la plupart des institutions culturelles. C’est une forme altérée de privatisation de l’art horloger, devenu le pré carré de quelques milliardaires qui ne font en réalité que se livrer à une course de collectionneurs, telle qu’on la prêtait à Graves. Tant mieux pour eux, tant pis pour le grand public, qui ne verra probablement jamais cette pièce.

 

Dans l’immédiat, on peut toujours critiquer la politique muséale de la France, mais l’incroyable Leroy 01, seul équivalent ultra-compliqué au monde de la Graves, est visible de tous, dans son Musée de Besançon. Prix de l’entrée : 5 euros en plein tarif, 2,50 euros en tarif réduit.

Olivier Müller

 

 

Visuels © Sotheby’s, Musée du Temps

 

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

19 février 2015 à 13:50

La Patek d'Andy Warhol

  Une fois de plus, notre ami belge Antoine Rauis de la célèbre boutique Le Collection'Heure a deniché une pièce d'exception ayant appartenu à Mr Andy Warhol.   Cette oeuvre d'art horlogère n'est autre que la Patek Philippe (cote Patek) Calendrier Perpétuel phase de lune (mouvement...

Lire la suite

13 décembre 2013 à 18:16

Tajan : La vente aux enchères du 16 décembre 2013

La maison Tajan annonce, comme chaque année avant Noël, sa vente prestige de montres de collection, organisée par Claire Hofmann, spécialiste et Géraldine Richard, consultante, qui se tiendra le lundi 16 décembre 2013, à partir de 18h à l’Espace Tajan, au 37, rue des Mathurins, Paris...

Lire la suite

24 septembre 2013 à 19:48

Patek Philippe 5070P Chronograph

Attention collector ! Lancé en 1998 (2008 pour la version platine), le chronographe Patek Philippe 5070 fait partie de ces pièces que l’on peut d’ores et déjà considérer comme pièce de collection, et le fait  qu’elle fasse désormais partie de la collection du musée Patek Philippe ne...

Lire la suite

10 juin 2013 à 14:44

Christie's : L’enchère du siècle ?

Ce 11 juin, Christie’s New York va présenter à la vente la Patek Philippe Grande Complication n°97912 de Stephen S. Palmer. C’est probablement l’une des enchères les plus historiques de la manufacture. La pièce, estimée entre 1 et 1,5 millions de dollars est en or rose et comporte :...

Lire la suite

Antiquorum : Vente du 17 mars à Genève

Antiquorum a encore une fois tenu une vente aux enchères exceptionnelle « Important Modern & Vintage Timepieces » le 17 mars dernier à l’Hotel Richemond de Genève, en totalisant un résultat de 6,852,962 CHF (5,606,742 €). La vente, ayant attirée 434 enregistrements via le net et...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

25 septembre 2015 à 18:00

Chantilly Arts & Elegance : retour en images sur le plus bel évènement de l'année

Si comme nous, vous avez passé une journée inoubliable le dimanche 6 septembre dernier à Chantilly, vous avez surement des souvenirs incroyables en tête... Pour les autres, nous vous avons préparé une sélection des plus belles oeuvres d'arts automobiles que nous avons croisé lors de...

Lire la suite

6 mars 2015 à 20:54

Radium : le prochain scandale éco-horloger ?

  Voilà  un débat bien singulier qui anime les environs de la Chaux-de-Fonds. Depuis quelques temps, les langues se délient et animent un débat que l’on aurait dit économique, que l’on qualifie plus volontiers aujourd’hui d’écologique. Son objet : la réparation de la pollution au...

Lire la suite

17 février 2015 à 20:34

Rencontre avec un collectionneur : la trouvaille d’une Rolex Daytona 6263

  Il est encore possible aujourd’hui de trouver au gré du hasard ce modèle emblématique tant recherché, sans obligatoirement passer par les grandes maisons de ventes aux enchères ou les marchands spécialisés.   Bonjour Emmanuel, peux tu te présenter ?   Je suis un amateur de montres...

Lire la suite

11 décembre 2014 à 15:52

Rolex Submariner meeting à Genève

  Nous avons eu la chance de pouvoir réunir sur un plateau une sélection exceptionnelle de Rolex Submariner lors de la vente Christie's en novembre dernier.   Antoine Rauis "Le Collection'Heure" que l’on ne présente plus, revient sur chaque modèle en détails, expliquant leurs...

Lire la suite

24 octobre 2014 à 19:53

Only Panerai : La vente Panerai by Artcurial

  Artcurial réalisera une vente Panerai le 8 décembre à Paris. Une nuit de folie en perspective pour des pièces historiques provenant pour beaucoup de France. Et une étape décisive dans l’ascension d’Artcurial. Olivier Müller Ce sera l’une des plus importantes ventes aux enchères...

Lire la suite