Rolex Vintage

28 juin 2012 à 20:48

Rolex Daytona : Un peu d'histoire ...

Les montres de collection sont devenues des valeurs refuges et constituent désormais une réelle alternative d’investissement au même titre que les tableaux de maîtres, les vins d’exception ou les voitures de rêve.

En ces temps économiques incertains et troublés, l’enchérissement du franc suisse et de l’or et par conséquent du prix de vente des montres modernes, se porter acquéreur d’un garde-temps dont la cote grimpera fait évidemment rêver. 

 

Montres Modernes et Collection se propose de vous initier à ce marché encore confidentiel en commençant par vous relater l’histoire du célèbre Daytona Rolex.

 

Apparu au début des années 60, dans la lignée des antimagnétiques, le chronographe Rolex Cosmograph entrera dans la légende sous l’appellation Daytona.

Une association avec le monde de la course automobile qui sera déterminante dans cette success story sans pareille.

Et pourtant, le modèle ne séduit pas tout de suite, il faudra attendre la fin des années 60 pour que le mythe prenne forme.

Paul Newman l’immortalise en portant sa Rolex Daytona avec un cadran dit exotique sur le tournage de Virage, un film de 1969 réalisé par James Coldstone.

Tandis qu’en France, dans les années 70, Jean Paul Belmondo arbore également un chrono Rolex Daytona cadran noir compteurs blancs dans Peur sur la ville de Henri Verneuil ou dans l’Alpageur de Philippe Labro. 

Différentes versions verront le jour. Ainsi les 6239 dans les années 60 puis 6262 ; 6264 ou 6241 dans les années 70 avec les chronographes poussoirs lisses.

Viendront ensuite les Daytona 6263 et 6265 et leurs fameux poussoirs vissés qui assurent une étanchéité parfaite.

D’autres variantes apparaîtront, une lunette tachymétrique fixe graduée en km/h en acier ou en bakélite, un boîtier en acier ou en or 14 ou 18 carats.

Les distributeurs de la marque Rolex n’hésiteront d’ailleurs pas à les mixer pour satisfaire leurs clients. Et l’on constate encore aujourd’hui des inversions de références qui occasionnent d’interminables discussions entre initiés.

 

Si l’on se réfère au catalogue Rolex de 1978, le prix d’une Rolex Daytona 6263 ou 6265 en acier était affiché à 4 770 francs, la version en or sur cuir à 15 700 francs et le tout or à 25 990 francs.

 Ci dessus une Rolex Daytona référence 6239

C’est à la fin des années 80, avec l’apparition du Daytona mouvement automatique dérivé d’une base Zénith el Primero et verre saphir, plus connu sous la référence 16520, que l’on constate une ruée sur le modèle.

L’apparition des fameuses listes d’attente chez les revendeurs Rolex permettent de palier une production limitée entraînant une spéculation sur le modèle.

La cote ne cessera de monter pendant la décennie 90. Les Rolex Daytona des années 60 et 70 s’échangent ainsi sur le marché de l’occasion entre 30 et 40 000 FF pour les modèles en acier, entre 80 et 100 000 FF pour les modèles or 14K et jusqu’à 100 000 voire 130 000 FF pour la version or 18K.

Avec le désormais célèbre cadran Paul Newman, les prix du modèle acier grimpent entre 60 et 80 000 FF et jusqu’à 150, voire 180 000 FF pour les versions en or.

 

Aujourd’hui, en 2011, la cote de ces memes Rolex Daytona en acier et selon leur état varie entre 23 et 28 000 € et lorsqu’ils ont le cadran Paul Newman, entre 60 000 et 80 000 €.

Certains Daytona vendus aux enchères ont fait l’objet d’envolées spectaculaires. Au printemps 2008, à New York, la vente intitulée « Révolution : L’évolution des montres de sport Rolex » organisée par Antiquorum à l’occasion des 100 ans de la marque, a cumulé des records de vente.

A Genève, en mai 2011, une référence 6241en or avec cadran Paul Newman de 1965 sera adjugé 100 000 € tandis qu’un Daytona mouvement Zénith, référence 16528 en or sur cuir de 1989, avec l’index 13 en lieu et place du 15 à 3 heures, sera adjugé 100 000 € du fait de son extrême rareté.

Dans la même veine, un Daytona référence 6263 en acier dont le cadran Paul Newman abritait les termes « Cosmograph Oyster » et non pas les habituels « Oyster Cosmograph » est quand à lui parti à 170 000 €.

 

 Ci dessus une Rolex Daytona référence 6263 cadran Paul Newman

L’an 2000 voit naître la dernière évolution toujours produite à ce jour, la référence 116520. Un mouvement automatique fait maison, le calibre 4130 a été intégré et la petite seconde à été positionnée à 6H plutôt qu’à 9H.

La Rolex Daytona, montre reconnaissable entre toutes et dans le monde entier, convoitée et souvent copiée s’achète aujourd’hui plus cher sur le marché de l’occasion qu’en boutique.

 Ci dessus une Rolex Daytona référence 116520

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

17 février 2015 à 20:34

Rencontre avec un collectionneur : la trouvaille d’une Rolex Daytona 6263

  Il est encore possible aujourd’hui de trouver au gré du hasard ce modèle emblématique tant recherché, sans obligatoirement passer par les grandes maisons de ventes aux enchères ou les marchands spécialisés.   Bonjour Emmanuel, peux tu te présenter ?   Je suis un amateur de montres...

Lire la suite

11 décembre 2014 à 15:52

Rolex Submariner meeting à Genève

  Nous avons eu la chance de pouvoir réunir sur un plateau une sélection exceptionnelle de Rolex Submariner lors de la vente Christie's en novembre dernier.   Antoine Rauis "Le Collection'Heure" que l’on ne présente plus, revient sur chaque modèle en détails, expliquant leurs...

Lire la suite

16 août 2014 à 19:42

Shooting photo (Rolex) sur le bateau de Zorba

Faire une balade en mer Egée sur le bateau ayant tourné dans le film Zorba le Grec fait partie des évènements peu communs dans une vie.   Nous avons décidé de lier l’utile à l’agréable en immortalisant ce moment rare sur fond musical (of course) tout en restant dans le monde de...

Lire la suite

18 juillet 2014 à 19:49

Rolex : l’ultime Paul Newman chez Artcurial ?

  Pour certains, ce sera une suite de détails techniques. Pour d’autres, le graal horloger absolu.   Unique et superbe chronographe de poignet en acier Rolex Daytona référence 6263. Boîtier rond. Couronne, poussoirs et fond vissés. Lunette époxy Mark I avec échelle tachymétrique...

Lire la suite

26 juin 2014 à 22:10

Rolex : Le retour de la mode du bracelet jubilé

  C'est la dernière tendance du moment, porter sa Rolex vintage sur bracelet Jubilé ! Autrefois élégant, puis devenu "has been" courant des années 90, le bracelet jubilé fait son grand retour depuis quelques temps. Ce nouvel élan est parti de collectionneurs voulant changer le look de leur...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

25 septembre 2015 à 18:00

Chantilly Arts & Elegance : retour en images sur le plus bel évènement de l'année

Si comme nous, vous avez passé une journée inoubliable le dimanche 6 septembre dernier à Chantilly, vous avez surement des souvenirs incroyables en tête... Pour les autres, nous vous avons préparé une sélection des plus belles oeuvres d'arts automobiles que nous avons croisé lors de...

Lire la suite

6 mars 2015 à 20:54

Radium : le prochain scandale éco-horloger ?

  Voilà  un débat bien singulier qui anime les environs de la Chaux-de-Fonds. Depuis quelques temps, les langues se délient et animent un débat que l’on aurait dit économique, que l’on qualifie plus volontiers aujourd’hui d’écologique. Son objet : la réparation de la pollution au...

Lire la suite

19 février 2015 à 13:50

La Patek d'Andy Warhol

  Une fois de plus, notre ami belge Antoine Rauis de la célèbre boutique Le Collection'Heure a deniché une pièce d'exception ayant appartenu à Mr Andy Warhol.   Cette oeuvre d'art horlogère n'est autre que la Patek Philippe (cote Patek) Calendrier Perpétuel phase de lune (mouvement...

Lire la suite

24 octobre 2014 à 19:53

Only Panerai : La vente Panerai by Artcurial

  Artcurial réalisera une vente Panerai le 8 décembre à Paris. Une nuit de folie en perspective pour des pièces historiques provenant pour beaucoup de France. Et une étape décisive dans l’ascension d’Artcurial. Olivier Müller Ce sera l’une des plus importantes ventes aux enchères...

Lire la suite

10 octobre 2014 à 19:36

Supercomplication Henry Graves chez Sotheby's : la limite du raisonnable ?

  Le 11 novembre prochain, il n’y aura pas d’Armistice horlogère. Sotheby’s mettra en effet en vente à cette date l’une des plus grandes complications jamais réalisées, la Supercomplication Henry Graves.   La pièce a été produite en 1925 à l’attention spéciale du banquier...

Lire la suite