Vintage

4 avril 2013 à 16:38

Les Ateliers Louis Moinet changent le cours de l’histoire

Certaines choses que l’on tenait pour acquises ne le sont pas toujours. Ce que les Ateliers Louis Moinet viennent de dévoiler aujourd’hui  pourrait bien le démontrer.

L’histoire du chronographe semblait bien établie dans l’histoire de l’horlogerie. On datait jusqu’à présent la création de son principe à 1844 par un brevet d’Adolphe Nicole.

En matière de chronométrie, la mesure des temps courts s’est d’abord effectuée à la seconde puis au dixième de seconde, jusqu’à atteindre la précision mécaniques du 1/10.000ème de seconde que l’on trouve aujourd’hui chez TAG Heuer. Pourtant, Jean-Marie Schäller, qui a fondé les Ateliers Louis Moinet il y a une quinzaine d’année en hommage à l’horloger du même nom, vient de dévoiler une pièce unique datée de 1815 qui pourrait bien bouleverser cet ordre établi.

En effet, non seulement celle-ci répond à la définition contemporaine du chronographe mais elle mesure également le 1/60ème de seconde. En d’autres termes, l’histoire du chronographe recule de près de 30 ans et sa mesure de précision, de près d’un siècle !

Cette découverte fondamentale a pu être datée grâce à différents poinçons directement apposés sur la pièce. Sa construction a pris un an. Ce chronomètre avait pour vocation initiale l’observation des astres, une science réclamant une grande précision chronométrique. A la fréquence de 216.000 vibrations/heure (30 Hz), la pièce offrait une réserve de marche de près de 30 heures. A titre de comparaison, le mouvement El Primero de Zenith fut présenté en 1969 comme une révolution horlogère pour sa fréquence de 36.000 alternances/heure et sa précision au 1/10ème de seconde, qui était pourtant déjà techniquement réalisée depuis plusieurs décennies.

Outre ses éléments techniques, le chronographe de Louis Moinet présente déjà en 1815 une esthétique tout à fait contemporaine : trois compteurs disposés à 11 heures, 1 heure et 6 heures, une grande aiguille centrale ainsi que deux poussoirs situés sur le haut de sa boîte. Cette configuration par compteurs sur le cadran principal allait, comme chacun sait, s’imposer à toute l’horlogerie jusqu’à nos jours. Seule la mesure du 1/60ème de seconde reste propre à ce chronographe.

En attendant de pouvoir découvrir de visu la pièce, cette découverte des Ateliers Louis Moinet va probablement demander la réécriture de bons nombres de manuels d’histoire horlogère.

 

 

Olivier Müller

 

Images © Louis Moinet

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

25 septembre 2015 à 18:00

Chantilly Arts & Elegance : retour en images sur le plus bel évènement de l'année

Si comme nous, vous avez passé une journée inoubliable le dimanche 6 septembre dernier à Chantilly, vous avez surement des souvenirs incroyables en tête... Pour les autres, nous vous avons préparé une sélection des plus belles oeuvres d'arts automobiles que nous avons croisé lors de...

Lire la suite

6 mars 2015 à 20:54

Radium : le prochain scandale éco-horloger ?

  Voilà  un débat bien singulier qui anime les environs de la Chaux-de-Fonds. Depuis quelques temps, les langues se délient et animent un débat que l’on aurait dit économique, que l’on qualifie plus volontiers aujourd’hui d’écologique. Son objet : la réparation de la pollution au...

Lire la suite

19 février 2015 à 13:50

La Patek d'Andy Warhol

  Une fois de plus, notre ami belge Antoine Rauis de la célèbre boutique Le Collection'Heure a deniché une pièce d'exception ayant appartenu à Mr Andy Warhol.   Cette oeuvre d'art horlogère n'est autre que la Patek Philippe (cote Patek) Calendrier Perpétuel phase de lune (mouvement...

Lire la suite

17 février 2015 à 20:34

Rencontre avec un collectionneur : la trouvaille d’une Rolex Daytona 6263

  Il est encore possible aujourd’hui de trouver au gré du hasard ce modèle emblématique tant recherché, sans obligatoirement passer par les grandes maisons de ventes aux enchères ou les marchands spécialisés.   Bonjour Emmanuel, peux tu te présenter ?   Je suis un amateur de montres...

Lire la suite

11 décembre 2014 à 15:52

Rolex Submariner meeting à Genève

  Nous avons eu la chance de pouvoir réunir sur un plateau une sélection exceptionnelle de Rolex Submariner lors de la vente Christie's en novembre dernier.   Antoine Rauis "Le Collection'Heure" que l’on ne présente plus, revient sur chaque modèle en détails, expliquant leurs...

Lire la suite