Rolex Au fil de l'actualité

30 octobre 2012 à 18:44

Décryptage : Rolex à Bienne, comprendre les enjeux

Lorsque Rolex communique sur l’ouverture de son nouveau site de production, l’événement, ce n’est pas l’ouverture du site en question, mais c’est que Rolex l’annonce et, plus encore, le fasse visiter à la presse.

En effet, en bien des aspects, Rolex est le Ferrari de l’horlogerie : la marque ne communique pas, parce qu’elle n’en a tout simplement pas besoin. C’est la raison pour laquelle la marque au cheval cabré n’a jamais réalisé la moindre publicité, c’est aussi la raison pour laquelle la manufacture est la grande muette de la place horlogère.

Pourquoi soudainement cette annonce de la construction d’un site hors norme ultra high tech ?

Beaucoup de manufactures, comme Zenith ou Jacquet Droz, n’ont de cesse de rappeler leur attachement au siège historique de leurs créations. L’enracinement local, en horlogerie, emporte le respect du client. Et les mètres carrés à La Chaux-de-Fonds, au Sentier ou quelques kilomètres plus loin au Brassus sont si rares qu’il n’est pas question d’en bouger lorsque l’on a pignon sur rue.

Rolex, elle, part à l’opposé : une usine (car c’est bien de cela qu’il s’agit) ultra-moderne dont elle dévoile les tenants et aboutissants avec panache, alors que son fonctionnement pourrait au contraire attirer les regards de ses concurrents.

En témoigne ce système d’acheminement des composants, stockés dans un coffre-fort de 9000 m3, récupérés par 12 robots et livrés aux assembleurs par rail via l’une des 22 gares de triage internes. Temps d’acheminement : moins de 5 minutes. La marque ne s’en cache pas : tout ce qui a pu être automatisé l’a été. Jusqu’à l’assemblage ? La couronne de la marque vacille : bien sûr que non, la main de l’homme est celle, unique, qui assemble le mouvement. Ouf. 

Pour s’offrir une telle communication, Rolex sent-elle le vent tourner ? Les volumes de productions restent colossaux : entre 600.000 et 900.000 pièces selon les années et...selon les estimations, car la marque ne communique bien évidemment aucun chiffre. Il y a trois ans, le podium des marchés les plus porteurs (Japon, USA, Hong-Kong) s’est toutefois effondré, selon certaines sources, à -35%.

La clientèle chinoise fut un temps vue comme un relai de croissance. En vain : l’attrait démesuré et extrêmement rapide de la Chine pour la Haute Horlogerie moins mainstream (F.P.Journe, Vacheron Constantin, MB&F, etc.), sans oublier les ténors permanents du marché chinois (Cartier, Dior, etc.) n’ont alloué qu’une faible portion de croissance à Rolex.

Qui plus est, les récentes affaires de corruption au sein du Parti ont largement ébranlé le système de ‘cadeaux diplomatiques’ qui se concrétisaient le plus souvent par le don d’une Rolex à un émissaire dont on souhaitait s’attirer les faveur.

Enfin, Inde, Russie et Brésil promettent de belles croissances mais la clientèle, notamment aidée par la Fondation de la Haute Horlogerie, cède d’emblée aux sirènes de Lange & Söhne, Christophe Claret ou Laurent Ferrier plutôt qu’à celles de Rolex. En somme, à nouveau, à l’ultra luxe exclusif et indépendant plutôt qu’à la couronne déchue de l’empereur Rolex.

La marque conserve toutefois une force de frappe importante. 2012 sera probablement l’un de ses meilleures années, mais elle doit réajuster son positionnement et sa communication. Sur ce dernier point, l’inauguration de l’usine de Bienne est significative.

Sur le positionnement, Rolex comprend progressivement que la stratégie du cavalier seul commence à montrer ses limites. En France, par exemple, le ‘watch megastore’ en projet à deux pas de la Place Vendome sera largement attribué à Richemont, mais le groupe Bucherer, qui va l’opérer pour ce groupe, a prévu d’allouer un certain espace à Rolex.

Consciente que 50% des achats horlogers dans Paris sont effectués par de la clientèle étrangère, Rolex se voit ainsi contraintes par leurs habitudes de consommation de se placer là où se trouve cette clientèle. Même si cela implique de vendre ses Oyster aux côtés d’Overseas de Vacheron Constantin ou de Chronographe Nicolas Rieussec de Montblanc. Il y a encore quelques années, cela était impensable.

 

Plus d’infos et vidéo :

http://www.rts.ch/info/regions/berne/4354827-rolex-a-inaugure-son-nouveau-batiment-de-production-a-bienne.html

 

Oliver Müller

 

Visuels © Rolex

 

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

21/06 : Vente de Montres de collection chez Tajan

Le 21 juin 2016, la Maison Tajan dispersera à Paris 150 montres de collection lors de sa vente aux enchères d’été. Parmi elles, notons le lot qui figure en couverture (n° 109) : un Cosmograph Daytona en or jaune, estimé en prix de départ à 50.000 euros.

Lire la suite

21 mars 2016 à 12:47

Rolex Cosmograph Daytona ref 116500LN : le cru 2016

Petit retour en arrière,  Baselworld 2013 : les passionnés de Rolex du monde entier attendent impatiemment LE nouveau Daytona qui doit célébrer les 40 ans (1963-2013) de la montre la plus iconique de la marque à la couronne. Malheureusement rien ne se passe concernant le modèle en acier,...

Lire la suite

17 décembre 2015 à 14:01

Crésus : la sélection de montres pour tout le monde !

Comme une liste de cadeaux que l’on pourrait faire, voici notre wishlist de pièces toutes différentes mais qui représentent un panel des montres qui nous font envie sur le site de Cresus. Pour plaire à la majorité d'entre vous, notre sélection comporte des montres avec des prix allant de...

Lire la suite

Vente prestige de noël chez Tajan

La Maison Tajan, située dans le 8ème arrondissement à Paris, dispersera mardi prochain, le 15 décembre 2015, à 18h00, quelques 200 lots de montres, boutons de manchette, stylos et autres objets de collections. Petit tour d’horizon des lots incontournables présentés lors de cette vente...

Lire la suite

11 juin 2015 à 21:43

Mariage, fiançailles : les montres du jour J

Mai, juin, juillet : premières lueurs estivales, mais aussi mois d’unions par excellence. Que vous fassiez le grand saut du mariage, des fiançailles, ou que vous assistiez l’un de vos proches dans cet événement d’une vie, la montre reste un symbole fort. Gage d’amitié, d’amour,...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

30 novembre 2017 à 19:08

Garmin fēnix chronos : La montre de tout les superlatifs !

Une première, nous testons une montre connectée sur Le Guide des Montres, mais pas n’importe laquelle, déjà il s’agit d’une Garmin, connue à la base comme étant la montre du sportif par excellence. Autant commencer par ce qu’il y a de mieux non ? Ce qui saute aux yeux une fois que...

Lire la suite

11 mai 2017 à 13:01

G-SHOCK MRG-G1000B-1ADR : L’art Japonais selon G-SHOCK !

Comme un bon vieux Kurosawa (réalisateur du film « Les 7 Samouraïs »), les G-SHOCK sont devenues au fil du temps des « classiques »,  prêtes à tout faire sans que son propriétaire ne se soucie de leur fiabilité ou de leur état. Un bonheur. Les japonais sont connus pour créer des...

Lire la suite

10 février 2017 à 19:26

Breguet Type XX1 ref 3817 : Néo-vintage !

Modèle iconique de Breguet et véritable emblème dans le domaine de l’aviation civil et militaire, le Type XX est une institution à lui seul. Commandé successivement par l’armée de l’Air et l’Aéronautique navale françaises jusqu’au début des années 80, ce n’est pas seulement...

Lire la suite

22 novembre 2016 à 00:16

G-Shock : la story et la nouvelle MRG

Casio : la G-Shock story ! A l’aube des années 80 pour les jeunes c’est plus le même deal pour celui qui traîne dans la rue ou pour celui qui travaille sur un chantier… (Suprême intro) L’homme moderne qui veut porter sa montre en toutes conditions n’a pas vraiment l’embarras du...

Lire la suite

Baume & Mercier Capeland Shelby Cobra

La marque réitère son partenariat avec les Cobra de Caroll Shelby. Cette association auto/tocante donne encore naissance à une chouette montre, mais à des kilomètres de l’ADN de Baume & Mercier. Alors, nouvelle direction maîtrisée ou conduite en plein brouillard ? Nicolas...

Lire la suite