Clin d'œil

26 septembre 2012 à 22:44

L’Observatoire de Besançon fait (enfin) peau neuve

« Franchement, l’Observatoire de Besançon, il est mythique, mais je me vois mal emmener mes clients les plus fortunés dans ses caves hors d’âge ». Par ces mots off the record, un horloger parmi les plus admirés du moment résumait le paradoxe de cette institution : un fleuron de la haute horlogerie, aujourd’hui en ruine. A l’heure où la Franche-Comté mise (gros) sur le renouveau de son industrie horlogère (Péquignet et Leroy en tête), on ne comprenait pas bien l’état d’abandon de ce monument, l’un des derniers observatoires d’horlogerie encore en service dans le monde.

 

Heureusement, d’importants travaux de rénovation sont en cours, dans le but d’accueillir en 2013 le prochain concours de chronométrie. Depuis 1878, date de sa création, l’Observatoire et notamment son principal bâtiment (dit ‘de la Méridienne’) avait façonné les grandes heures de la haute horlogerie française.

 

Si aujourd’hui le poinçon de Genève dispose d’une notoriété qui laisse peu de place aux autres, Besançon jouissait pourtant dès 1897 de sa propre certification, le poinçon de la Vipère. Celui-ci avait notamment la particularité, dès son invention, de certifier l’intégralité de la montre (boitier et mécanisme), et non simplement le mouvement.

Rappelons que le poinçon de Genève a lui aussi adopté cette approche…l’année dernière !

 

Le Concours international de Chronométrie qui s’y déroulera l’année prochaine sera probablement le meilleur levier pour rendre sa superbe à l’Observatoire de Besançon. Et, dans ce sillage, y faire revenir les grands noms de la haute horlogerie pour y faire certifier leurs mouvements.

 

Olivier Müller

 

Visuels © Observatoire de Besançon

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

22 avril 2014 à 18:41

Speedometer : une lunette au poignet

Voilà un nouveau gadget horloger qui va ravir plus d’un fan d’accessoires : le bracelet lunette !    Les lunettes des montres, de plongée particulièrement, font partie intégrante de leur ADN. Chaque marque a su créer son identité à partir de cette pièce en acier, en titane ou...

Lire la suite

11 avril 2014 à 20:12

Richard Mille : La pendule du Québec

Le sponsoring horloger, on connaissait. Le sponsoring horloger municipal, c’est la nouvelle discipline inventée par Richard Mille. La marque vient en effet d’offrir à la ville de Québec, au Canada, une monumentale pendule qui viendra trôner cet automne sur son parvis.   L'horloge...

Lire la suite

20 janvier 2014 à 01:38

L’Horlogerie s’affiche en géant dans Paris

Les marques horlogères font le choix d’emplacements d’exception, au coeur de la capitale, pour afficher leurs nouveautés. Sur les devantures des Grands Magasins comme le Printemps Haussman, ou sur les monuments historiques pendant leur renovation, comme le Palais de Justice situé Quai des...

Lire la suite

7 janvier 2014 à 21:42

Pause artistique : le temps suspendu

Si vous pensez qu’offrir un énième garde-temps à votre bien-aimé(e) sera totalement superflu, ou trop risqué au regard de ses critères d’exigences, allez donc faire un tour sur la rive gauche, pas loin du Bon Marché. Vous y trouverez une galerie nommée...Galry, qui expose les œuvres de...

Lire la suite

7 novembre 2013 à 17:13

Le Poinçon de Genève pour les nuls

Pour la première fois, Timelab, l’organisme qui gère le Poinçon de Genève, a décidé de sortir du bois et de prendre la parole en son nom. Par le passé, sa communication était sporadique et, à 99%, le fruit des marques qui l’arboraient.   Pour mémoire, le Poinçon de Genève est la...

Lire la suite