Piaget et Richard Mille se refont une beauté : la leçon comparative

Deux écoles, deux approches pour deux poids lourds très différents de l’industrie horlogère : Piaget et Richard Mille.

Coup sur coup, les deux enseignes ont renouvelé leurs boutiques parisiennes. Elles incarnent chacune deux approches très différentes de l’horlogerie, l’une très classique, l’autre très moderne.

Piaget, la première, a repris Rue de la Paix les anciens locaux de sa cousine du groupe Richemont, Montblanc. Cet emplacement convoité est ainsi resté au sein du Groupe, et demeure le plus vaste de toute cette artère très prisée du monopoly horloger de la capitale.

Piaget : la soft touch maitrisée

Piaget a honoré de manière grandiose l’espace qui lui était ainsi réservé : plus de 500 mètres carrés, rénovés par 12 mois de travaux représentant 26 000 heures de travail effectuées par 20 métiers différents. Un an de loyer Rue de la Paix pour un espace occupé par des ouvriers, c’est un véritable gouffre pour une marque, laquelle compte en outre déjà 96 points de vente en propre.

L’ouverture en avril de la boutique dite du « 7 Paix » ne déçoit pas. Le palais Piaget impressionne sans faire d’éclats indécents. Il regroupe sur deux niveaux la totalité des collections horlogères et une large partie de la joaillerie et de la haute joaillerie. Autour d’un lustre de plus de trois mètres se déploie un grand escalier central qui n’existait pas de l’époque Montblanc et que Piaget a donc crée de toute pièce. Les tons sont sombres et dorés, l’ambiance est feutrée, la surface de vente est parée de ses inévitables salons privés. Tout y est exécuté à la perfection, suivant les codes standardisés de ce type de « flagship » (boutique propriétaire). 

Richard Mille : l’éternel outsider

Pourquoi est-ce important de le souligner ? Parce que chez Richard Mille, l’approche est tout autant radicalement opposée que peut l’être la marque. L’emplacement, déjà : avenue Matignon, loin des poncifs géographiques de la place Vendome, des Champs-Elysées, de la Rue de la Paix. Richard Mille ne fait pas de l’horlogerie comme tout le monde et sa localisation se devait de refléter cette différence. 

 Boutique Richard Mille avenue Matignon, Paris

La singularité de la marque se retrouve dans les tons choisis pour la boutique : extrêmement clairs, radieux, avec une ambitieuse moquette blanche que les hivers parisiens vont probablement malmener ! Autre différence de taille : Richard Mille n’a choisi de présenter qu’une partie de sa collection : « nous avons une quarantaine d’emplacements sur vingt vitrines, mais nous préférons n’exposer qu’une montre par vitrine pour la laisser respirer », confie la marque qui ne se refuse aucun luxe. 

Le plus remarquable chez Richard Mille reste toutefois invisible en surface : un sous-sol lounge dédié...au vin ! L’horloger, amateur de grands crus, en a rassemblée 60 dans une cave vitrée exécutée sur mesure, accompagnée de cigares. L’ensemble sappréciera dans de larges sofas de cuir blanc. Le jour de l’inauguration, c’est un certain Rafael Nadal qui s’y étirait, même sans les consommations évoquées, proscrites à quelques jours de Roland-Garros.

 

Olivier Müller

Visuels © Delos Communications, © Jérôme Bryon, © Piaget

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

6 mars 2017 à 17:45

Au poignet : l'incroyable RM 50-03 McLaren F1

Présentée lors du SIHH 2017, la RM 50-03 McLaren F1 est une fois de plus un concentré de ce qui se fait de plus technique dans le monde de l’horlogerie allié cette fois-ci avec le pape de la formule 1, Mc Laren. McLaren F1 + Richard Mille = l’équation évidente ! Première expression...

Lire la suite

10 mars 2016 à 20:12

Décollage immédiat avec la Richard Mille RM 50-02

La RM 50-02 en forme de hublot d’Airbus, invite à un petit voyage dans les airs. Elle propulse celui qui la contemple au milieu des stratus et des cumulo-nimbus. Avec cette montre, Richard Mille prouve une nouvelle fois son incroyable créativité et sa capacité à se renouveler sans...

Lire la suite

Les tendances du SIHH 2016

En janvier à Genève, Le SIHH (Salon International de la Haute Horlogerie) ouvre les “hostilités” de l’année horlogère. Les grandes nouveautés des manufactures du groupe Richemont y sont dévoilées. Nicolas Dembreville   Comme les Protestants se sont séparés des Catholiques au...

Lire la suite

7 janvier 2016 à 16:06

RM 67-01 : une Richard Mille régime minceur

C’est la première fois que l’horloger contemporain Richard Mille, “se frotte” à la montre extraplate. L’élégante RM 67-01, aussi filiforme qu’un Top Model, fait souffler un vent de modernité sur cette catégorie plutôt “tradi”. Nicolas Dembreville   En général, les montres...

Lire la suite

18 septembre 2015 à 12:37

2015 : année érotique pour Richard Mille !

Richard Mille fait une nouvelle fois parler de lui ! Cette fois-ci, le spécialiste de la haute voltige horlogère nous présente sa montre dite « coquine », la RM69 Tourbillon Érotique. Un nom soigneusement choisi et fait référence à la production de montres érotiques existantes depuis...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

30 novembre 2017 à 19:08

Garmin fēnix chronos : La montre de tout les superlatifs !

Une première, nous testons une montre connectée sur Le Guide des Montres, mais pas n’importe laquelle, déjà il s’agit d’une Garmin, connue à la base comme étant la montre du sportif par excellence. Autant commencer par ce qu’il y a de mieux non ? Ce qui saute aux yeux une fois que...

Lire la suite

11 mai 2017 à 13:01

G-SHOCK MRG-G1000B-1ADR : L’art Japonais selon G-SHOCK !

Comme un bon vieux Kurosawa (réalisateur du film « Les 7 Samouraïs »), les G-SHOCK sont devenues au fil du temps des « classiques »,  prêtes à tout faire sans que son propriétaire ne se soucie de leur fiabilité ou de leur état. Un bonheur. Les japonais sont connus pour créer des...

Lire la suite

10 février 2017 à 19:26

Breguet Type XX1 ref 3817 : Néo-vintage !

Modèle iconique de Breguet et véritable emblème dans le domaine de l’aviation civil et militaire, le Type XX est une institution à lui seul. Commandé successivement par l’armée de l’Air et l’Aéronautique navale françaises jusqu’au début des années 80, ce n’est pas seulement...

Lire la suite

22 novembre 2016 à 00:16

G-Shock : la story et la nouvelle MRG

Casio : la G-Shock story ! A l’aube des années 80 pour les jeunes c’est plus le même deal pour celui qui traîne dans la rue ou pour celui qui travaille sur un chantier… (Suprême intro) L’homme moderne qui veut porter sa montre en toutes conditions n’a pas vraiment l’embarras du...

Lire la suite

21/06 : Vente de Montres de collection chez Tajan

Le 21 juin 2016, la Maison Tajan dispersera à Paris 150 montres de collection lors de sa vente aux enchères d’été. Parmi elles, notons le lot qui figure en couverture (n° 109) : un Cosmograph Daytona en or jaune, estimé en prix de départ à 50.000 euros.

Lire la suite