Interview

29 avril 2015 à 18:56

Baselworld 2015 selon Grégory Pons

Quel est ton sentiment sur cette édition 2015 de Baselworld 1 mois et demi après ?

C’était un salon très intéressant, avec des contrastes puissants. Créativement, c’était moins nul qu’on aurait pu le redouter, les grandes marques prenant de moins en moins de risques : il y a encore des horlogers qui osent ! Commercialement, c’était le calme plat : les commandes ont porté sur les pièces très chères et les seules nouveautés, pas sur les fonds de collection – qui sont le beurre sur la tartine des marques. D’où les annulations de commandes qu’on constate actuellement chez les fournisseurs. Moralement, c’était un salon excitant, parce que tout le monde s’est – enfin, ça fait trente mois que je tire la sonnette d’alarme ! – mis en position de combat pour ne pas se laisser coloniser par les smartwatches américano-asiatiques…

Quel est ton ressenti face à la hausse du franc suisse du coté des distributeurs et du coté des marques ?

Soyons honnêtes : tout le monde s’en fout un peu ! Les grandes marques, celles qui font régner la terreur chez les détaillants, ont le pouvoir d’imposer les prix en hausse qu’elles veulent, et elles ne s’en privent pas : elles le paieront cher à moyen terme, mais, à court terme, elles préservent leurs marges. Les petites marques font ce qu’elles peuvent : si elles sont dans le très haut de gamme, un coup de pouce sur les étiquettes n’a aucune importance : dans l’entrée de gamme, elles feront encore moins de Swiss Made qu’avant et donc ça ne les concerne pas. Ce sont les marques suisses de milieu de gamme qui vont souffrir : pourquoi croyez-vous que Breitling se repositionne sur des produits à quartz beaucoup moins coûteux ?

 

Ci-dessus, HYT H3

Peux-tu me donner tes 5 coups de cœur de Bâle 2015 ?

Cinq, c’est dur ! Et injuste ! Disons, par niche de marché, ce qui nous a tapé dans l’oeil :

La H3 hydro-mécanique de HYT dans la catégorie #conceptsbizarresquidécoiffent

La nouvelle collection Leroy (Chronomètre Observatoire et Tourbillon) dans la catégorie #neoclassiquetendanceintégriste

La Calatrava Pilot Travel Time de Patek Philippe dans la catégorie #jedynamitemesproprescodesetcesttantmieux

La Bvlgari Diagono Magnesium dans la catégorie #enfinunemontreconnecteesuisseintelligente.

La Peacock de Fabergé (mécanique signée Jean-Marc Wiederrecht) dans la catégorie #jedebarquesurlemarcheaveclesmeilleurspartenaires

Au poignet, Patek Philippe Calatrava Pilot Travel Time

Ton avis sur la surprenante nouveauté de Patek Philippe, la Calatrava Pilot Travel Time ?

Réponse en partie ci-dessus. J’adore tellement cette montre [je dois être un des seuls, non ?] que je peux me permettre de lui faire deux critiques d’amoureux transi : son étanchiété (30 m) est ridicule pour une montre à vocation « sportive » et Patek Philippe aurait dû la créer en titane pour en améliorer la légèreté et la sportivité. Sinon, 100 % de réussite : pour son coup d’essai dans la montre sportive, Thierry Stern réussit un coup de maître. Ah, si j’avais 45 000 euros, je saurais quoi en faire tout de suite, sans discuter !

Devant cette quantité de nouveauté 2015, quelle est la marque qui, selon toi,  aura fait le plus parler d’elle, (le plus gros « buzz » ) ?

Incontestablement, TAG Heuer, qui a réussi l’immense exploit de capter 80 % des parts d’audience médiatique, non seulement dans le microcosme horloger, mais aussi dans le monde entier, en ne présentant rien et en annonçant une future annonce : chapeau, l’artiste (je parle de Jean-Claude Biver). À ce stade de buzz pour un contenu aussi inconsistant que le partenariat avec Intel et Google (qui n’en sont pourtant pas à leur premier essai de collaboration avec une marque de montres : voir Nixon), ce n’est plus de la virtuosité, c’est du génie ! Je peux témoigner que Intel et Google, qui ne sont pas à proprement parler des petits joueurs (120 milliards de capitalisation boursière à eux deux) n’ont pas revenus de l’audience acquise worldwide par leur coup avec TAG Heuer : c’est là qu’ils ont commencé à comprendre qu’une montre, c’est beaucoup plus qu’une montre. Et ils vont retenir la leçon, on le vérifiera dans quelques mois…

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

16 septembre 2016 à 18:44

William L : l'interview de Guillaume, le fondateur

Les montres « lookées » vintage à des prix abordables ont le vent en poupe en ce moment. Nous avons rencontré Guillaume, le plus cool d’entre eux, fondateur de la marque William L qui nous parle de son parcours atypique. Qui est Guillaume L fondateur de William L ? Je suis un passioné de...

Lire la suite

22 avril 2015 à 20:02

François-Henri Bennahmias (CEO AP) : l’interview exclusive

GB : Comment voyez vous l’évolution d’Audemars Piguet dans 5 ans en terme de collection ? FHB : Nous ne ferons pas beaucoup plus de pièces qu’aujourd’hui, nous aurons changé notre distribution et serons plus orienté retail que wholesale, on aura amené 4 à 5 grandes innovations...

Lire la suite

15 avril 2015 à 18:31

Exclusif : Marc Hayek, le poisson pilote

Pilote passionné de vitesse, de sensations fortes...et de fonds marins. Stoïque en toutes circonstances. Chaleureux, avenant et accessible, mais l’un des patrons les plus puissants de la planète horlogère. Marc Hayek est un paradoxe. Poisson dans l’âme, mais pilote de course comme de la...

Lire la suite

1 avril 2015 à 19:25

L'Oyster Passion Club

Au même titre que les clubs d’amateurs de voitures de collection, cigares, bateaux… Il existe depuis peu un club français de collectionneurs de Rolex. Nous avons rencontré Nicolas, son principal fondateur qui nous explique pourquoi il faut faire partie de l’OPC ! Peux-tu nous présenter...

Lire la suite

17 décembre 2014 à 19:26

Rencontre avec Hervé Borne

  Journaliste spécialisé en horlogerie, joaillerie et mode pour le JDD, Paris Match, Air France Madame, Vogue Travel, Sport & Style, le magazine Monsieur et Montres, Hervé Borne est une figure emblématique dans le milieu de l’horlogerie. Il a accepté (par amitié) de répondre à nos...

Lire la suite