Coup de cœur

23 avril 2015 à 21:48

De Bethune DB25 Quetzalcoatl et DBS Tourbillon

Une pièce artistique, une pièce technique : De Bethune reste une petite marque qui n’arrive qu’avec peu de nouveautés à Baselworld, mais elles font mouche. L’objectif pour la jeune maison n’a jamais été la quantité et confirme en 2015 se tenir à cette ligne de conduite.

Avec la DB25 Quetzalcoatl, De Bethune offre une variation esthétique de son mouvement existant, le calibre DB2005. L’objet de toutes les attentions : le serpent lové sur son cadran, paré de plumes d’oiseau et divinité des civilisations méso-américaines. En d’autres termes, le serpent à plumes, tel qu’il est plus couramment (et facilement) appelé en Europe. Cette nouvelle version vient en complément de celle présentée en janvier, la DB25T Zodiac.

Le symbole est dynamique, sa tête indiquant les heures, sa queue les minutes. De manière convenue et en réponse à la symbolique asiatique, le corps du serpent est formé d’un huit. Tout autour, une interprétation très personnelle des chiffres romains, à base de temples aztèques.

Le relief est véritablement l’élément fondamental de cette animation du cadran. Le pourtour des temples a été assombri pour accentuer la perspective. La pièce offre ainsi une surprenante profondeur alors que la boîte n’a pas été élargie par rapport à la DB25 originale (12,5 mm). Malgré tout, le calibre maison à remontage manuel conserve ses propriétés, dont ses 6 jours de réserve de marche grâce à son double barillet régulateur. La pièce est en série limitée de 20 exemplaires, dont la moitié est déjà vendue...et pas uniquement à des collectionneurs sud-américains !

 Au poignet : De Bethune DB25 Quetzalcoalt

 DB25 Quetzalcoalt

Côté technique, De Bethune présente la DBS Tourbillon. Il y a 10 ans, les deux fondateurs de la marque créaient la DBS, en soutien à la vente horlogère de charité Only Watch. C’est aujourd’hui une version anniversaire que la manufacture présente, équipée d’un tourbillon. Fondamentalement, cette DBS Tourbillon en or gris reprend les grands principes de construction de la DBS de 2005. On retrouve donc la construction articulée entre le bracelet et la carrure, que l’on appellera plus tard les berceaux mobiles, devenu l’une des signatures de De Bethune.

Son tourbillon est conçu, développé et assemblé en interne. Principales caractéristiques : un tourbillon 30 secondes, cadencé à 36 000 alternances par heure, ultra-léger (63 composants pesant 0.18g dont le plus léger pèse moins de 0,0001 gramme et le plus lourd 0,0276 gramme). Là encore, la pièce est dotée d’une réserve de marche de 5 jours. Les généreuses dimensions de l’époque ont été conservées, à 45 mm. Seul regret : un fond plein. A cette réserve, De Bethune répond que l’essentiel est visible côté cadran... 195 000 CHF.

 

 De Bethune DBS Tourbillon en platine

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

22 mars 2018 à 16:12

Tudor Black Bay Fifty-Eight : la meilleure des Black Bay ?

Voici un de nos coups de cœur Basleworld 2018, la Black Bay Fifty-Eight (référence M79030N-002) pour une raison simple, ses proportions ! Outre le fait qu’elle se rapproche beaucoup de la Submariner référence 7924 gros remontoir (aka Big Crown), ce qui est déjà une excellente nouvelle,...

Lire la suite

6 mars 2017 à 17:45

Au poignet : l'incroyable RM 50-03 McLaren F1

Présentée lors du SIHH 2017, la RM 50-03 McLaren F1 est une fois de plus un concentré de ce qui se fait de plus technique dans le monde de l’horlogerie allié cette fois-ci avec le pape de la formule 1, Mc Laren. McLaren F1 + Richard Mille = l’équation évidente ! Première expression...

Lire la suite

9 décembre 2016 à 20:02

G-SHOCK Part 2 : laissez passer les professionnels !

Air / Mer / Terre : Trio c’est 3 fois plus Casio … La marque nippone ne se contente pas uniquement de concevoir des montres solides pour le bonheur des cascadeurs urbains. Au  même titre que la plus célèbre des marques horlogères suisse au cours des années 50, 60, 70 qui va mettre au...

Lire la suite

21 mars 2016 à 12:47

Rolex Cosmograph Daytona ref 116500LN : le cru 2016

Petit retour en arrière,  Baselworld 2013 : les passionnés de Rolex du monde entier attendent impatiemment LE nouveau Daytona qui doit célébrer les 40 ans (1963-2013) de la montre la plus iconique de la marque à la couronne. Malheureusement rien ne se passe concernant le modèle en acier,...

Lire la suite

10 mars 2016 à 20:12

Décollage immédiat avec la Richard Mille RM 50-02

La RM 50-02 en forme de hublot d’Airbus, invite à un petit voyage dans les airs. Elle propulse celui qui la contemple au milieu des stratus et des cumulo-nimbus. Avec cette montre, Richard Mille prouve une nouvelle fois son incroyable créativité et sa capacité à se renouveler sans...

Lire la suite