Jaeger LeCoultre Au fil de l'actualité

31 décembre 2014 à 14:32

Jaeger-LeCoultre : un SIHH 2015 lunaire !

 

Jaeger-LeCoultre cède aux météorites et aux complications astrales. Dans cette voie ponctuellement occupée par Corum et Romain Jérôme, mais dont Louis Moinet préempte largement le territoire, Jaeger-LeCoultre revient doucement.

 

Master Météorite

 

Deux modèles existants sont ainsi revisités pour offrir, dans l’exact même esprit que Corum, des cadrans météorites. La première, la Master Calendar, est inchangée par rapport à sa configuration actuellement au catalogue. On retrouve donc une boîte de 39 mm offrant, outre l’heure, le jour, la date et le mois, complétés d’une phase de lune. Deux versions seront proposées, en acier mais aussi en or rose, qui existait déjà au catalogue pour 19 700 euros. La version météorite devrait en toute logique être sensiblement plus chère. 

 

 Ci-dessus Jaeger-LeCoultre Master Calendar cadran Météorite en acier

 

 

D’un point de vue esthétique, le cadran lunaire propose un effet proche de la fibre de carbone, avec de multiples segments traversant sa surface. C’est, pour une fois, l’irrégularité des traits qui fait son charme. A l’instar de l’ardoise ou de la nacre, la météorite offre, comme la plupart des matières naturelles non retravaillées, une esthétique destructurée qui vient contrarier pour son plus grand bien la rigueur du cadran. La seule question qui vaille est donc la suivante : ce même cadran, produit industriellement, aurait-il le même effet ? Ou, en d’autres termes, le charme opèrerait-il toujours s’il s’agissait d’une plaque d’acier et non de météorite ? Au loin, entre les étoiles, se dessine la limite...du marketing. 

 

 Ci-dessus Jaeger-LeCoultre Master Calendar Météorite en or rose

 

 

Le Duomètre touche la lune

 

La Duomètre Sphérotourbillon Moon, elle, va plus loin que la simple animation de cadran. La collection présentait déjà des modèles à phase de lune, comme la bien nommée Quantième Lunaire. Toutefois, la variation à Sphérotourbillon n’existait pas.

 

La phase de lune autrefois positionnée à 10h s’efface donc aujourd’hui au profit du tourbillon et vient se placer au centre horaire placé à 3h. La démarche rappelle éminemment celle d’un A. Lange & Söhne avec sa Grande Lange 1, qui avait inauguré il y a un ce judicieux placement au sein du cadran horaire. Ce sera donc l’une des très rares Jaeger-LeCoultre à disposer d’une phase de lune à 3h, au lieu de 6h comme c’est le plus souvent le cas pour la manufacture.

 

On apprécie aujourd’hui la volonté de Jaeger-LeCoultre de préserver son boitier aux mêmes dimensions, soit 42 mm et 14,3 mm d’épaisseur (+ 0,2 mm sur celle-ci). Le calibre, autrefois 382, devient 389, donc une nouvelle référence dans la famille des Duomètre Sphérotourbillon. Malgré l’ajout de la phase de lune, la pièce garde une étonnante lisibilité. Cette réussite est notamment due au fait que la manufacture n’a pas chargé son cadran, par exemple sur le choix des index appliqués, limités au nombre de quatre sur le seul cadran horaire. La précision de la phase de lune devrait contenter les plus exigeants : un jour de déviation tous les 3887 ans.

La pièce sera limitée à 75 exemplaires, en platine exclusivement.

 

 Ci-dessus le cadran de la Jaeger-LeCoultre Duomètre Sphérotourbillon en platine

 

 

Mariage lunaire

 

Troisième pièce pré-SIHH 2015, la Rendez-Vous. Cette ligne, introduite il y a deux ans, est devenue le fer de lance de l’horlogerie féminine chez Jaeger-LeCoultre. Pas moins de 11 références sont actuellement présentes au catalogue, soit autant que les Amvox et Deep Sea réunies chez les hommes !

 

Le nouveau modèle, la Moon, suit le même chemin que le Duomètre Sphérotourbillon, en mariant deux modèles, prenant la phase de lune de la Night & Day, l’apposant sur la Celestial. Le résultat est plus qu’une somme des deux. Dans le large espace qui lui est dorénavant dédié, occupant près de la moitié du cadran, la nouvelle phase de lune s’exprime pleinement.

 

Entre les deux versions proposées, 36 mm et 39 mm, on préfèrera la seconde, par son cadran guilloché que n’offre pas la première. Ce traitement offre le support parfait pour voir s’étirer la lune réalisée en nacre. L’ensemble est coiffé de 208 diamants. Seul regret, la présence de deux couronnes, largement sortantes de la boîte en or gris. Avec simplement trois fonctions à ajuster (heure, phase de lune, témoin de rendez-vous en forme d’étoile ici placé à midi), il eut été possible de n’avoir qu’une seule couronne, quitte à la compléter d’un correcteur intégré à la carrure ou aux cornes.

 

Olivier Müller

 

 Ci-dessus Jaeger-LeCoultre Moon (39 mm) en or gris

 

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

Les tendances du SIHH 2016

En janvier à Genève, Le SIHH (Salon International de la Haute Horlogerie) ouvre les “hostilités” de l’année horlogère. Les grandes nouveautés des manufactures du groupe Richemont y sont dévoilées. Nicolas Dembreville   Comme les Protestants se sont séparés des Catholiques au...

Lire la suite

17 décembre 2015 à 14:01

Crésus : la sélection de montres pour tout le monde !

Comme une liste de cadeaux que l’on pourrait faire, voici notre wishlist de pièces toutes différentes mais qui représentent un panel des montres qui nous font envie sur le site de Cresus. Pour plaire à la majorité d'entre vous, notre sélection comporte des montres avec des prix allant de...

Lire la suite

11 juin 2015 à 21:43

Mariage, fiançailles : les montres du jour J

Mai, juin, juillet : premières lueurs estivales, mais aussi mois d’unions par excellence. Que vous fassiez le grand saut du mariage, des fiançailles, ou que vous assistiez l’un de vos proches dans cet événement d’une vie, la montre reste un symbole fort. Gage d’amitié, d’amour,...

Lire la suite

29 janvier 2015 à 16:23

SIHH 2015 : Les nouveautés Jaeger-LeCoultre

  En 2015, Jaeger-LeCoultre aura les yeux – et les aiguilles – rivés vers la voute céleste. Le ciel et ses différentes déclinaisons astronomiques ont été au centre des préoccupations de la manufacture du Sentier. Le thème est quelque peu convenu mais permet à la marque d’y faire...

Lire la suite

Richemont sort le grand jeu à Hong Kong

  Après une première salve de nouveautés déjà copieuse, les exposants au salon Watches & Wonders, à Hong Kong, ont sorti le grand jeu. Trois marques sortent très nettement du lot : Cartier, Montblanc et Jaeger-LeCoultre.   Cartier démocratise ses Rotonde   Cartier, pour commencer,...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

30 novembre 2017 à 19:08

Garmin fēnix chronos : La montre de tout les superlatifs !

Une première, nous testons une montre connectée sur Le Guide des Montres, mais pas n’importe laquelle, déjà il s’agit d’une Garmin, connue à la base comme étant la montre du sportif par excellence. Autant commencer par ce qu’il y a de mieux non ? Ce qui saute aux yeux une fois que...

Lire la suite

11 mai 2017 à 13:01

G-SHOCK MRG-G1000B-1ADR : L’art Japonais selon G-SHOCK !

Comme un bon vieux Kurosawa (réalisateur du film « Les 7 Samouraïs »), les G-SHOCK sont devenues au fil du temps des « classiques »,  prêtes à tout faire sans que son propriétaire ne se soucie de leur fiabilité ou de leur état. Un bonheur. Les japonais sont connus pour créer des...

Lire la suite

10 février 2017 à 19:26

Breguet Type XX1 ref 3817 : Néo-vintage !

Modèle iconique de Breguet et véritable emblème dans le domaine de l’aviation civil et militaire, le Type XX est une institution à lui seul. Commandé successivement par l’armée de l’Air et l’Aéronautique navale françaises jusqu’au début des années 80, ce n’est pas seulement...

Lire la suite

22 novembre 2016 à 00:16

G-Shock : la story et la nouvelle MRG

Casio : la G-Shock story ! A l’aube des années 80 pour les jeunes c’est plus le même deal pour celui qui traîne dans la rue ou pour celui qui travaille sur un chantier… (Suprême intro) L’homme moderne qui veut porter sa montre en toutes conditions n’a pas vraiment l’embarras du...

Lire la suite

21/06 : Vente de Montres de collection chez Tajan

Le 21 juin 2016, la Maison Tajan dispersera à Paris 150 montres de collection lors de sa vente aux enchères d’été. Parmi elles, notons le lot qui figure en couverture (n° 109) : un Cosmograph Daytona en or jaune, estimé en prix de départ à 50.000 euros.

Lire la suite