A. Lange & Söhne Coup de cœur

26 octobre 2014 à 22:46

En direct des 20 ans d’A. Lange & Söhne à Dresde

 

150 invités, triés sur le volet. Deux des membres fondateurs de la renaissance de la manufacture, dont Walter Lange en personne - 90 ans et vif comme au premier jour. Et Dresde, ville martyr de la Seconde Guerre Mondiale mais, aujourd’hui, théâtre d’une surprenante renaissance.

 

En ce 24 octobre, l’esprit était donc autant à la fête qu’au souvenir. La fête, celle d’une reprise d’activité de la manufacture A. Lange & Söhne, née en 1845, stoppée par les bombes en 1945, vacillante pendant trois années supplémentaires avant de s’écrouler, nationalisée, pendant un demi-siècle.

 

Lorsque le mur de Berlin tombe, il entraîne avec lui le régime communisme. Les entreprises d’Etat, dont la VEB qui avait englouti, parmi d’autres, A. Lange & Söhne (découvrez les prix des Lange & Söhne neuve) peuvent redevenir privées. L’année suivante, le nom de la marque est réenregistré. Quatre ans plus tard, en 1994, les premières collections revoient le jour. A. Lange & Söhne revit. 

 

 

Une relance à 2550 euros

 

C’est cette renaissance qui était fêtée la semaine passée. Une ode, sincère, émue, à un esprit d’entreprise irrémédiable, que ni les bombes ni 50 ans de communisme acharné n’ont pu altérer. La volonté d’un homme, Walter Lange, a rétabli l’aura de son patronyme sur les ruines de sa ville, de son histoire, avec en poche les seuls 5000 deutschemarks (2550 euros) qu’il lui restait.

 

La suite est plus connue. En mars 1994, A. Lange & Söhne tente le tout pour le tout et refait surface à Baselworld. Premier coup de poker : elle n’a produit que 123 pièces, qu’elle vient proposer à la vente à Baselworld. Deuxième coup de poker : la marque ose se présenter comme faisant « les meilleures montres du monde », sans rougir. Troisième coup de poker : les quatre collections proposées à Bale sont toutes inédites, sans la moindre reprise d’un design d’époque auquel le public aurait pu se raccrocher.

 

L’audace rapporte : les 123 pièces sont toutes vendues. L’entreprise peut redémarrer avec un semblant de trésorerie. Et, parmi les pièces proposées, une future icône : la Lange 1, devenue depuis le véritable visage de la marque, avec sa Grande Date et son cadran horaire décentré. 

 

 

Conservatisme omniprésent

 

Vingt ans plus tard, on salue l’exploit. Certes, on reste perplexe envers les commentaires d’autosatisfaction de la marque, laquelle souligne qu’ « en 20 ans, la Lange 1 n’a jamais évolué ». On admire cette constance toute germanique...autant que l’on déplore le manque d’audace, voire l’immobilisme, même si la Lange 1 a subi quelques liftings de surface. La direction de la marque le confirme : « Lorsque nous ajoutons une fonction, une complication, nous essayons vraiment de ne pas déranger l’existant ».

 

En réalité, la question n’est pas de savoir si ce que veut la marque est bon, mais si  elle ne passe pas à côté de ce qu’elle peut faire. Car lorsque son carnet de commandes est plein sur plusieurs exercices, lorsque l’entreprise engrange des bénéfices sans se préoccuper des crises et, enfin, lorsqu’elle repose sur un groupe aussi puissant que Richemont, on peut légitimement regretter qu’il n’y pas plus de prise de risque. 

 

 

Ces risques seraient pourtant mesurés. On sait que A. Lange & Söhne fait environ 5% de ses ventes sur l’horlogerie féminine. Sa voisine Glashütte Original, le triple, à près de 15%. Un marché existe. On sait aussi les collectionneurs de la marque revenir régulièrement vers elle pour quémander des pièces pour leurs épouses. En vain, ou presque, car ce jour à Glashütte la marque a dévoilé quelques séries de montres par paires, avec une variation de la Lange 1 pour lui, accompagnée d’une variation pour elle. Un bon début ?

 

Les hommes restent donc la cible principale. Une nouvelle édition limitée anniversaire (20 ans, 20 pièces) vient d’ailleurs de leur être dédiée : la Lange 1 Tourbillon Handwerkskunst. Tourbillon une minute avec arrêt secondes, cadran émaillé noir et finitions de haut vol, habillée d’un boîtier en platine de 38,5 millimètres : la marque reste, côté cadran, dans sa zone de confort habituelle. Côté fond, le travail de finition s’avère plus original, notamment sur la sculpture du train de rouages et le nombre particulièrement élevé (quinze) d’angles rentrants. Une pièce que l’on aura peut-être le plaisir subreptice d’apercevoir en boutique, en attendant les nouveautés du SIHH dans deux mois.

 

Olivier Müller

 

Visuels © Delos Communications, A. Lange & Söhne

 

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

Les tendances du SIHH 2016

En janvier à Genève, Le SIHH (Salon International de la Haute Horlogerie) ouvre les “hostilités” de l’année horlogère. Les grandes nouveautés des manufactures du groupe Richemont y sont dévoilées. Nicolas Dembreville   Comme les Protestants se sont séparés des Catholiques au...

Lire la suite

Vente prestige de noël chez Tajan

La Maison Tajan, située dans le 8ème arrondissement à Paris, dispersera mardi prochain, le 15 décembre 2015, à 18h00, quelques 200 lots de montres, boutons de manchette, stylos et autres objets de collections. Petit tour d’horizon des lots incontournables présentés lors de cette vente...

Lire la suite

22 janvier 2015 à 16:33

SIHH 2015 : A. Lange & Söhne : répétition minute de choc et douces évolutions

  La manufacture A. Lange & Söhne (Prix neuf Lange & Söhne) a déjà largement fêté ses 200 ans ainsi que le 90ème anniversaire Walter Lange. C’était fin 2014, dans un faste peu coutumier des mœurs de Dresde et de Glashütte. En 2015, la marque compte bien surfer encore un peu...

Lire la suite

Salon Les Montres

  Cette 11ème édition réunit 15 des plus belles marques horlogères de luxe, A. Lange & Söhne, Breitling, Baume et Mercier, Bell & Ross, BRM, Chanel, Hermès, Jaeger-LeCoultre, Panerai, Hublot, Pequignet, Poiray, Tag Heuer ainsi que le fabricant de bracelets de montre Bouveret.   Les...

Lire la suite

24 septembre 2014 à 19:10

Grand Prix de l’Horlogerie 2014 : les pièces en course

  La sélection fut drastique : sur plus de 225 montres, le jury du Grand Prix de l’Horlogerie de Genève (GPHG) en a retenu 72, soit six pièces pour chacune des 12 catégories ouvertes à compétition.   Ces catégories, comme chaque année, suscitent leur lot de questions. On se demande ce...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

22 mars 2018 à 16:12

Tudor Black Bay Fifty-Eight : la meilleure des Black Bay ?

Voici un de nos coups de cœur Basleworld 2018, la Black Bay Fifty-Eight (référence M79030N-002) pour une raison simple, ses proportions ! Outre le fait qu’elle se rapproche beaucoup de la Submariner référence 7924 gros remontoir (aka Big Crown), ce qui est déjà une excellente nouvelle,...

Lire la suite

6 mars 2017 à 17:45

Au poignet : l'incroyable RM 50-03 McLaren F1

Présentée lors du SIHH 2017, la RM 50-03 McLaren F1 est une fois de plus un concentré de ce qui se fait de plus technique dans le monde de l’horlogerie allié cette fois-ci avec le pape de la formule 1, Mc Laren. McLaren F1 + Richard Mille = l’équation évidente ! Première expression...

Lire la suite

9 décembre 2016 à 20:02

G-SHOCK Part 2 : laissez passer les professionnels !

Air / Mer / Terre : Trio c’est 3 fois plus Casio … La marque nippone ne se contente pas uniquement de concevoir des montres solides pour le bonheur des cascadeurs urbains. Au  même titre que la plus célèbre des marques horlogères suisse au cours des années 50, 60, 70 qui va mettre au...

Lire la suite

21 mars 2016 à 12:47

Rolex Cosmograph Daytona ref 116500LN : le cru 2016

Petit retour en arrière,  Baselworld 2013 : les passionnés de Rolex du monde entier attendent impatiemment LE nouveau Daytona qui doit célébrer les 40 ans (1963-2013) de la montre la plus iconique de la marque à la couronne. Malheureusement rien ne se passe concernant le modèle en acier,...

Lire la suite

10 mars 2016 à 20:12

Décollage immédiat avec la Richard Mille RM 50-02

La RM 50-02 en forme de hublot d’Airbus, invite à un petit voyage dans les airs. Elle propulse celui qui la contemple au milieu des stratus et des cumulo-nimbus. Avec cette montre, Richard Mille prouve une nouvelle fois son incroyable créativité et sa capacité à se renouveler sans...

Lire la suite