A. Lange & Söhne Tudor Au fil de l'actualité

24 septembre 2014 à 19:10

Grand Prix de l’Horlogerie 2014 : les pièces en course

 

La sélection fut drastique : sur plus de 225 montres, le jury du Grand Prix de l’Horlogerie de Genève (GPHG) en a retenu 72, soit six pièces pour chacune des 12 catégories ouvertes à compétition.

 

Ces catégories, comme chaque année, suscitent leur lot de questions. On se demande ce qu’il faut réellement pour être dans la catégorie Sport. Pourquoi la joaillerie n’est pas dans les Métiers d’Arts. Ce que l’on entend précisément pour être une « Exception Mécanique ». Etc.

 

Après un millésime 2013 très porté – à juste titre – sur les horlogers indépendants, le crû 2014 promet d’être plus conventionnel. Au moins une pièce sur deux est issue d’un des Big Three, Swatch Group, Richemont, LVMH. A considérer que Chopard (80 000 montres par an) et Rolex (aux environs d’un million de pièces) soient « indépendants » au même titre qu’Urwerk, Voutilainen, MB&F ou Greubel Forsey qui, tous ensemble, arrivent tout juste à quelques centaines de garde-temps ! En somme, il y indépendants et indépendants, mais là n’est pas le débat du jury, a priori peu regardant sur l’origine des pièces. A priori...

 

 

Au bonheur des dames

Au rayon Dames, on regrette que l’accent soit éternellement mis sur les montres rondes et serties, à l’exception de De Grisogono. On aurait aimé voir retenue l’audace d’un Lady 8 de Jaquet Droz avec son profil en « 8 » si caractéristique. En revanche, les complications féminines affichent deux impertinentes montres qui s’effeuillent, la Jouvenot « Surya » et la Claret « Margot ». Enfin une belle alternative aux somptueuses Complications Poétiques de Van Cleef & Arpels, lesquelles règnent en maître sur le sujet depuis bien longtemps.

 

Christophe Claret, en revanche, a dû faire un bond en apprenant qu’aucune de ses autres pièces n’avait été retenue. Comme la Kantharos, ce développement de haut vol, chronographe monopoussoir à sonnerie, qui rassemblait tous les atouts. Ou la Poker, montre mécanique permettant de jouer au poker sur son seul cadran, qui incarnait mieux que quiconque l’esprit « Exception Mécanique » du GPHG

 

 

Divisions masculines

 

La fort bonne nouvelle de cette édition 2014 du Grand Prix est en revanche d’avoir distingué plusieurs catégories nouvelles de montres masculines. Se jouxtent ainsi le Chronographe, la Sonnerie, le Tourbillon ou le Calendrier. L’approche, judicieuse, permettra d’honorer une pièce pour sa véritable spécificité.

 

On apprécie l’approche holistique du Jury, qui a voulu retenir le plus grand choix, au plus large prix, de pièces. Même si cela conduit parfois à quelques aberrations, comme la catégorie Chronographe qui aligne une basique Tudor Fastrider Black Shield aux côtés d’une De Bethune DB29 Maxichrono Tourbillon, développement ultra-technique d’avant-garde en édition limitée, proposée à un prix stratosphérique. 

 

Ci-dessus De Bethune DB29 Maxichrono Tourbillon

 

Oser le pronostic

 

Comme tout grand prix, on se complaît à parcourir les catégories et à s’imaginer dans la tête du jury. Aurel Bacs, Philippe Dufour, Jean-Philippe Arm, sont autant de sommités qui se concerteront sous l’œil avisé du commissaire Ludwig Oechslin, expert dont le CV dépasse l’entendement. On note d’ailleurs la présence aux côtés de ces maîtres d’un bloggeur américain ou du guitariste John Mayer, absent de l’édition 2013. Ou de Michael Tay, directeur des boutiques The Hour Glass, donc avec un intérêt commercial direct envers les montres qui seront primées.

 

Malgré tout, certaines pièces semblent favorites. L’Urwerk EMC, qui offre la possibilité de régler soi-même la précision de sa pièce, est une avancée technique fondamentale en horlogerie. Elle mérite d’être reconnue comme telle. La Margot de Claret est la première montre à effeuiller, un condensé de poésie qui sort (enfin) des sentiers battus.

 

Aux calendriers, la Terra Luna d’A. Lange & Söhne vole nettement au-dessus des autres, même si le QP à 10 000 euros signé Montblanc, dans un tout autre registre, est une belle audace commerciale pour porter cette complication au poignet du grand public. Résultats le 31 octobre en direct de Genève, Le Guide des Montres sera présent !

 

Olivier Müller

 

 Ci-dessus l'EMC d'Urwerk 

 Ci-dessus la Terra Luna de Lange & Söhne 

 Ci-dessus le QP by Montblanc

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

22 mars 2018 à 16:12

Tudor Black Bay Fifty-Eight : la meilleure des Black Bay ?

Voici un de nos coups de cœur Basleworld 2018, la Black Bay Fifty-Eight (référence M79030N-002) pour une raison simple, ses proportions ! Outre le fait qu’elle se rapproche beaucoup de la Submariner référence 7924 gros remontoir (aka Big Crown), ce qui est déjà une excellente nouvelle,...

Lire la suite

Les tendances du SIHH 2016

En janvier à Genève, Le SIHH (Salon International de la Haute Horlogerie) ouvre les “hostilités” de l’année horlogère. Les grandes nouveautés des manufactures du groupe Richemont y sont dévoilées. Nicolas Dembreville   Comme les Protestants se sont séparés des Catholiques au...

Lire la suite

22 décembre 2015 à 14:04

Tudor Black Bay Black : Retro mais pas trop !

Tudor révèle une belle variante noire de sa montre de plongée Heritage Black Bay. Un modèle typé vintage mais pas nostalgique pour autant. Cette BBB se voit auréolée du prix stratosphérique remporté par l’Heritage Black Bay One, à la dernière vente aux enchères Only Watch. Nicolas...

Lire la suite

Vente prestige de noël chez Tajan

La Maison Tajan, située dans le 8ème arrondissement à Paris, dispersera mardi prochain, le 15 décembre 2015, à 18h00, quelques 200 lots de montres, boutons de manchette, stylos et autres objets de collections. Petit tour d’horizon des lots incontournables présentés lors de cette vente...

Lire la suite

9 décembre 2015 à 18:08

Black & White : nouvelle Tudor Black Shield

Retour en 2013 à Baselworld, à la surprise générale, Tudor a créé l’évènement un chronographe radical: la Fastrider Black Shield. La plus grosse surprise fut son boîtier monobloc réalisé en céramique. Une grande première au sein du groupe Rolex, qui répondait à un grand fantasme de...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

30 novembre 2017 à 19:08

Garmin fēnix chronos : La montre de tout les superlatifs !

Une première, nous testons une montre connectée sur Le Guide des Montres, mais pas n’importe laquelle, déjà il s’agit d’une Garmin, connue à la base comme étant la montre du sportif par excellence. Autant commencer par ce qu’il y a de mieux non ? Ce qui saute aux yeux une fois que...

Lire la suite

11 mai 2017 à 13:01

G-SHOCK MRG-G1000B-1ADR : L’art Japonais selon G-SHOCK !

Comme un bon vieux Kurosawa (réalisateur du film « Les 7 Samouraïs »), les G-SHOCK sont devenues au fil du temps des « classiques »,  prêtes à tout faire sans que son propriétaire ne se soucie de leur fiabilité ou de leur état. Un bonheur. Les japonais sont connus pour créer des...

Lire la suite

10 février 2017 à 19:26

Breguet Type XX1 ref 3817 : Néo-vintage !

Modèle iconique de Breguet et véritable emblème dans le domaine de l’aviation civil et militaire, le Type XX est une institution à lui seul. Commandé successivement par l’armée de l’Air et l’Aéronautique navale françaises jusqu’au début des années 80, ce n’est pas seulement...

Lire la suite

22 novembre 2016 à 00:16

G-Shock : la story et la nouvelle MRG

Casio : la G-Shock story ! A l’aube des années 80 pour les jeunes c’est plus le même deal pour celui qui traîne dans la rue ou pour celui qui travaille sur un chantier… (Suprême intro) L’homme moderne qui veut porter sa montre en toutes conditions n’a pas vraiment l’embarras du...

Lire la suite

21/06 : Vente de Montres de collection chez Tajan

Le 21 juin 2016, la Maison Tajan dispersera à Paris 150 montres de collection lors de sa vente aux enchères d’été. Parmi elles, notons le lot qui figure en couverture (n° 109) : un Cosmograph Daytona en or jaune, estimé en prix de départ à 50.000 euros.

Lire la suite