Chopard A voir

18 août 2014 à 15:46

Chopard Fairmined : les enjeux d’une cause

 

L'initiative fut quelque peu noyée sous un torrent de nouveautés produits. Pourtant, des initiatives dites "corporate", Baselworld n'en réservait que peu, voire pas. L'annonce de Chopard avait donc, en théorie, toutes les chances de faire grand bruit. Il n'en fut rien. Pourquoi ? Parce qu'elle concernait le développement durable d'une industrie, et la responsabilité sociale et environnementale de Chopard. Que de vilains mots sur une Messe Platz baloise où l'on ne vend que du rêve !

 

L’oubli aurifère

Quelle est l'annonce réalisée par le Chopard Group ? En substance, l’adhésion à une certification suivant laquelle l'or utilisé pour certaines montres de la marque est garanti équitable et durable, pour ses producteurs, mais aussi pour l'environnement.

 

Une telle certification est déjà largement utilisée pour les diamants. Elle s'appelle le RJC, Responsible Jewellery Council. La grande majorité des marques horlogères utilisant des pierres précieuses y a souscrit. On note toutefois quelques obstinés aux pratiques, par conséquent, douteuses : Backes & Strauss, Graff, entre autres.

 

Pour autant, aussi incongru que cela puisse paraître, aucune certification analogue ne réussit à s'imposer pour l'or, dont on connaît, hélas, le potentiel de nuisance considérable pour l'environnement, notamment par son extraction et sa mise en évidence par utilisation massive de mercure. 

 

 

Fair enough

L'initiative proposée par Chopard se nomme Fairmined. Elle garantit la traçabilité du métal, son exploitation dans des conditions humaines, environnementales et économiques satisfaisantes pour l'ensemble de ses parties prenantes.

 

On aime : le concept, l'impulsion dans un secteur cramponné à sa culture du secret, la présence dans le processus de l'Alliance for Responsible Mining, l'ARM, qui joue le rôle de tierce caution de confiance. On regrette : l'initiative isolée, en concédant que l'on évolue dans un secteur concentré (LVMH, Swatch Group, Richemont) dont la participation conditionne presque à elle seule le succès de l'initiative. Ce qui n’est pas, pour le moment, le cas.

 

Débuts prometteurs

Le label Fairmined est dans l’immédiat appliqué à une seule pièce. S'agissant d'un modèle haut de gamme, une L.U.C. Tourbillon, le surcoût de quelques milliers d'euros est relativement indolore dans la facture finale. Toutefois, la question n'est pas de savoir si le prix est justifié, mais si le client est prêt à le payer.

 

C'est, peu ou prou, le même ordre d'écart qu'entre une pièce certifiée Qualité Fleurier et une qui ne l'est pas. Dans le cas de la qualité Fleurier, c'est une faible somme pour accéder à un niveau de finition suprême. Malgré tout, l'expérience prouve, par exemple chez Parmigiani, que c'est une somme que les clients ne sont pas prêts à acquitter, alors que le bénéfice final est pourtant tangible, visible sur la montre elle-même. Seront-ils enclins à payer le même surcoût pour une cause dont ils ne tirent cette fois aucun bénéfice direct, pour des populations, des écosystèmes distants de milliers de kilomètres ? Rien n'est moins sûr. 

 

 

Fair de lance

En somme, ce n'est donc pas le produit qu'il faut d'abord faire changer, ni ses certifications, mais...les mentalités. Et le luxe horloger a un rôle majeur à jouer à ce chapitre.

 

L'initiative de Chopard est particulièrement habile car, appliquée à ce garde temps bien précis, elle induit chez le client que la contrainte "durable" est en réalité gage de qualité. Chopard fait comprendre que ce qui est perçu comme contrainte est au contraire synonyme de valeur ajoutée. La marque valorise la beauté du défi.

 

Dès lors, il n'y a qu'un pas, facilement franchissable, entre ce qui est beau (dans l'intention, dans le produit) et ce qui est désirable. C'est d'ailleurs l'essence du luxe : ne désirer que le beau, le meilleur. Jusqu'à présent, le raisonnement se limitait au meilleur "produit". Avec cette initiative, Chopard ajoute "et le meilleur pour tous, client compris". Bien vu.

Olivier Müller

 

Visuels © Chopard

 

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

9 avril 2015 à 17:43

Chopard : impériale manufacture

  Crise ou pas crise, Chopard avance. A pas modérés, progressifs, mais assurés. La manufacture déploie des collections à la fois sportives et élégantes à destination d’un public averti.   Sportissimo !   Dans le premier segment, incarné par la collection Mille Miglia, Chopard...

Lire la suite

2 janvier 2015 à 13:02

Le succès Chopard face à son avenir

  Chopard est déjà manufacture. Elle adresse déjà les hommes comme les femmes. Elle créée aussi bien de la joaillerie que de l'horlogerie. La marque est déjà présente sur des premières gammes à quartz comme sur de la haute horlogerie. Chopard a ses propres points de vente et est déjà...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

2 décembre 2017 à 15:51

Les dessous de la création de la Royal Oak !

Etant un fervent admirateur de la Royal Oak, 1ère génération (ref 5402), j’ai souhaité partager avec vous cet excellent article très documenté de Gregory Pons qui évoque pour la première fois les prémices de la création de ce modèle mythique, sujet très peu évoqué sous cet...

Lire la suite

1 octobre 2015 à 11:19

La Vacheron Constantin American 1921 en détails

Après la Toledo 1951 et le Chronomètre Royal 1907, la Vacheron Constantin American 1921 (réf.82035/000R-9359 ici présentée) est la troisième référence à intégrer la Collection Historique relancée en 2005 par Vacheron Constantin. Cette collection a pour particularité de proposer des...

Lire la suite

14 juillet 2015 à 19:33

Breitling : 130 ans en 12 dates clés

Breitling a fêté cette année ses 130 ans. La marque au B ailé a présenté un certain nombre de pièces majeures, notamment celles marquant les 30 ans de la renaissance de son Chronomat. Le Guide des Montres vous propose un aperçu des grandes dates qui ont marqué l’histoire de Breitling....

Lire la suite

11 juin 2015 à 21:43

Mariage, fiançailles : les montres du jour J

Mai, juin, juillet : premières lueurs estivales, mais aussi mois d’unions par excellence. Que vous fassiez le grand saut du mariage, des fiançailles, ou que vous assistiez l’un de vos proches dans cet événement d’une vie, la montre reste un symbole fort. Gage d’amitié, d’amour,...

Lire la suite

23 mai 2015 à 17:36

Richard Mille RM 011 Yellow Flash

C’est l’été, l’on ose – enfin – les couleurs plus vives au poignet. Comme chaque année, le bleu, le orange et le jaune sont à l’honneur. L’indépendante Urwerk avait déjà ouvert le feu à Baselworld il y a quelques semaines avec son UR-105 TA, justement déclinée en jaune et...

Lire la suite