Ulysse Nardin Au fil de l'actualité

31 juillet 2014 à 13:24

Ulysse Nardin devient française

 

L’horlogerie hexagonale a peut-être bien du mal à se remettre en selle, mais le luxe à la française, lui, se porte très bien. A tel point qu’il rachète les grandes marques d’horlogerie...suisse ! Hier, Kering, ex-PPR, a en effet annoncé le rachat de l’une des dernières manufactures indépendantes, Ulysse Nardin. Sise au Locle, la marque était l’un des derniers fleurons 100% indépendants avec une très forte capacité technologique ainsi qu’une R&D de haut vol, notamment sur l’échappement.

 

Nul doute, d’ailleurs, que Kering n’a pas été seule sur les rangs. Le montant de la transaction n’a pas été révélé. Ce que l’on sait pour le moment, c’est que la marque rejoindra le pôle « Luxe – Montres et Joaillerie » de Kering, dirigé par Albert Bensoussan, et que l’équipe managériale actuelle restera en place. La transaction est soumise à l’accord des autorités de la concurrence et devrait être finalisée au cours du second semestre 2014.

 

Mais qui est Ulysse Nardin ? Fondée en 1846 par M. Ulysse Nardin et ancrée dans l’univers marin, la maison fut reprise et relancée à partir de 1983 par Rolf W. Schnyder pour en faire une entreprise à la rentabilité élevée et à la situation financière saine, alors qu’elle agonisait à moins d’une dizaine de montres par an à sa relance.

 

Elle bénéficie aujourd’hui d’une forte identité qui s’appuie sur son savoir-faire dans les chronomètres de marine et les grandes complications. La marque a été pionnière dans l’utilisation de technologies d’avant-garde et de matériaux de pointe comme le silicium, ce qui lui permet aujourd’hui de disposer du savoir-faire nécessaire, notamment en matière d’organes réglants, pour produire ses propres composants. 

 

 

Sa gamme de montres s’est toutefois révélée trop large ces dernières années, avec un catalogue de plusieurs centaines de références possibles, toutes combinaisons confondues. Patrick Hoffmann, son CEO, ne cachait d’ailleurs pas sa volonté il y a encore quelques mois de rationaliser son offre. L’objectif sous-jacent est d’implanter au sein de la collection de plus en plus de mouvements maison au détriment des ETA. Un choix judicieux pour la marque, tout autant que nécessaire, compte tenu de la réduction des volumes d’ETA livrés par le Swatch Group.

 

La question est maintenant celle de la synergie d’Ulysse Nardin avec les deux autres marques Kering : Girard-Perregaux et JeanRichard. La première, notamment, ne cache pas son ambition de très fortement (re)monter en gamme, pour se positionner aux côtés des A. Lange & Söhne, Audemars Piguet, Breguet, Blancpain, Cartier. La progression tant technologique que d’image est amorcée, mais pas gagnée. Et c’est précisément sur le plan technique que le rapprochement avec Ulysse Nardin pourra être intéressant, tant cette dernière jouit d’une extraordinaire R&D.

 

Plus globalement, cette acquisition de Kering positionne le groupe sur les pas d’un LVMH. Ce dernier comporte toutefois une confortable longueur d’avance, avec en son sein des mastodontes comme TAG Heuer (700 000 pièces par an), Hublot (35 000), Zenith (50 000). Mais Rome ne s’est pas construite en un jour, et la diversité du portefeuille de marques de luxe de Kering (Gucci, Saint Laurent, Balenciaga, Brioni, Stella McCartney, Boucheron, parmi beaucoup d’autres) apporte la garantie que le groupe saura faire croître ses trois poulains horlogers avec succès.

 

Olivier Müller

 

 

Visuels © Ulysse Nardin

 

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

27 août 2014 à 12:16

Nouveautés de la rentrée

  Garden party ou plage (pour ceux enncore en vacances), les manufactures ont pensé à tous estivants horlogeeks.   Côté complication, Ulysse Nardin a annoncé un modèle aperçu à Baselworld, la très compliquée Blue Cruiser. Née en 2001, entièrement redessiné en 2013 pour épouser les...

Lire la suite

21 février 2014 à 19:46

Baselworld 2014 : Les previews

Chaque année rejoue la même mise en scène : le SIHH n’a pas encore fermé ses portes que BaselWorld prend ses marques dans la bande passante médiatico-horlogère. A ce jour, seules quelques marques divulguent certaines de leurs nouveautés, avec déjà quelques belles réalisations.   Parmi...

Lire la suite

17 avril 2013 à 21:46

La petite musique d’Ulysse Nardin

Dans le monde des pièces sonores, il existe d’un côté les traditionnelles répétitions minutes et grandes sonneries et, de l’autre, les véritables boîtes à musique dont une maison comme Reuge se montre particulièrement experte. Désormais, entre les deux, il faudra compter avec Ulysse...

Lire la suite

Belles Montres ronronne

Certains appelleront ça l'âge de raison, d'autres, le chant du cygne. Toujours est-il que la 6ème édition de Belles Montres, à Paris, salon incontournable de l'horlogerie, semble s'être quelque peu assagie après la fougue des premières années. Au premier jour, la fréquentation des...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

30 novembre 2017 à 19:08

Garmin fēnix chronos : La montre de tout les superlatifs !

Une première, nous testons une montre connectée sur Le Guide des Montres, mais pas n’importe laquelle, déjà il s’agit d’une Garmin, connue à la base comme étant la montre du sportif par excellence. Autant commencer par ce qu’il y a de mieux non ? Ce qui saute aux yeux une fois que...

Lire la suite

11 mai 2017 à 13:01

G-SHOCK MRG-G1000B-1ADR : L’art Japonais selon G-SHOCK !

Comme un bon vieux Kurosawa (réalisateur du film « Les 7 Samouraïs »), les G-SHOCK sont devenues au fil du temps des « classiques »,  prêtes à tout faire sans que son propriétaire ne se soucie de leur fiabilité ou de leur état. Un bonheur. Les japonais sont connus pour créer des...

Lire la suite

10 février 2017 à 19:26

Breguet Type XX1 ref 3817 : Néo-vintage !

Modèle iconique de Breguet et véritable emblème dans le domaine de l’aviation civil et militaire, le Type XX est une institution à lui seul. Commandé successivement par l’armée de l’Air et l’Aéronautique navale françaises jusqu’au début des années 80, ce n’est pas seulement...

Lire la suite

22 novembre 2016 à 00:16

G-Shock : la story et la nouvelle MRG

Casio : la G-Shock story ! A l’aube des années 80 pour les jeunes c’est plus le même deal pour celui qui traîne dans la rue ou pour celui qui travaille sur un chantier… (Suprême intro) L’homme moderne qui veut porter sa montre en toutes conditions n’a pas vraiment l’embarras du...

Lire la suite

21/06 : Vente de Montres de collection chez Tajan

Le 21 juin 2016, la Maison Tajan dispersera à Paris 150 montres de collection lors de sa vente aux enchères d’été. Parmi elles, notons le lot qui figure en couverture (n° 109) : un Cosmograph Daytona en or jaune, estimé en prix de départ à 50.000 euros.

Lire la suite