Pequignet Coup de cœur

27 mai 2014 à 21:04

Pequignet nous présente sa Moorea Ranelagh

Pequignet n’avait pas meilleure place à Baselworld qu’au Palace : un espace à taille humaine, dédié à la créativité, où les gammes de prix, de 500 à 500 000 euros, sont toujours justifiées. Où Laurent Katz, son CEO, présente en personne ses créations. Où l’on ne vient qu’avec une, deux ou, tout au plus, une dizaine de références, mais toutes soigneusement dessinées, finies et amoureusement présentées.

 

Pequignet était la seule marque de standing « Fabriquée en France ». L’objet de sa présence ? Le refresh total de sa ligne Moorea. Il y en avait pour les hommes et les femmes, au travers de cinq piliers bien différents : Odeon, Ranelagh, Trocadero, Elegance et Hossegor. A l’exception de cette dernière, issue du passé de la marque, tout est 100% nouveau.

 

« Nous avons fait appel à plusieurs cabinets de design indépendants », souligne Laurent Katz, patron de la marque. Avant d’ajouter, sourire en coin : « Tous français, je préfère travailler en local ». 

 

Au total, en combinant les métaux, bracelets et finitions, la marque ne propose pas moins de 150 déclinaisons possibles, pour des prix allant de 750 euros à 4900 euros. Côté hommes, le point commun à toutes les versions proposées est d’être 100% mécanique. Si les collections dames offrent toujours des modèles à quartz pour répondre à la demande, les modèles masculins n’en auront plus.

 

Quelles conclusions ? On remarque tout d’abord le soin apporté aux pièces, toutes parfaitement exécutées. On note ensuite le travail tout particulièrement délivré sur les cadrans. Evidemment, les fonds blancs avec cotes du Jura ne sont pas sans rappeler très fortement celles de Louis Moinet. La similitude est particulièrement frappante avec leur modèle Stardance : même format, même couleur, même finition, même bracelet !

 

Au delà de cet (involontaire ?) clin d’œil, le bi-ton (acier / plaqué or) confirme son retour, principalement à destination des marchés asiatiques. Baselworld tout entier a suivi la tendance, pas une marque qui ne propose son bracelet à deux couleurs, grande réminiscence d’un style des années de 80. 

 

 

La nouvelle collection Moorea de Pequignet devrait séduire un large public. Les gammes sont cohérentes, parfaitement positionnées en termes de prix comme de produit - à l’exception peut-être de la plongeuse Hossegor, où l’amateur averti de sport nautique ira très probablement se tourner vers des spécialistes du sujet, comme, dans ces gammes de prix, Oris ou Yema. La montre technique est un métier à part entière, s’il n’y en a pas chez les concurrents de Pequignet (Frédérique Constant, Raymond Weil), ce n’est pas un hasard.

 

Olivier Müller

 

Visuels © Le Guide des Montres

 

Notre coup de coeur se porte sur le modèle Ranelagh de la collection Moorea, nous avons été agréablement surpris par la qualité de finition exemplaire de cette pièce au design très réussi pour un prix contenu (950 €). On ne peut que vous la recommander.

 

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

Salon Les Montres

  Cette 11ème édition réunit 15 des plus belles marques horlogères de luxe, A. Lange & Söhne, Breitling, Baume et Mercier, Bell & Ross, BRM, Chanel, Hermès, Jaeger-LeCoultre, Panerai, Hublot, Pequignet, Poiray, Tag Heuer ainsi que le fabricant de bracelets de montre Bouveret.   Les...

Lire la suite

13 novembre 2013 à 21:32

Pequignet : au bonheur des dames

Aux mains d’un nouveau trio d’investisseurs, la maison Pequignet refait progressivement son retour sur le devant de la scène horlogère avec Laurent Katz comme nouveau CEO. Ce nouveau départ, fort prometteur, contribue de plus en plus à faire passer les dix dernières années, du règne de...

Lire la suite

18 septembre 2013 à 19:42

Pequignet s'envole

Pequignet, la manufacture française, accélère le rythme de ses sorties. A l'opposé de la stratégie initiée par son refondateur initial, Didier Leibundgut, les repreneurs de la marque font le choix de collections réduites aux modèles plus simples, renouvelés plus fréquemment. Ce choix doit...

Lire la suite

16 juillet 2013 à 19:28

Pequignet, le retour ?

Après sa sévère restructuration, ses problèmes techniques de jeunesse, le tout suivi d’une salutaire pause, Pequignet revient sur le devant de la scène avec quatre nouveaux modèles. Ceux-ci contrastent assez fortement avec les anciennes références, au style plus travaillé. A présent,...

Lire la suite

Salon Les Montres les 8, 9 et 10 novembre 2012

Voyage d’exception au cœur de la création et du savoir-faire horloger, le salon « Les Montres » donne rendez-vous aux amoureux de mécaniques horlogères, du 8 au 10 novembre, place Saint-Germain-des-Prés à Paris. Orchestrée par Arnaud et Jean Lassaussois, propriétaires des boutiques ...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

22 mars 2018 à 16:12

Tudor Black Bay Fifty-Eight : la meilleure des Black Bay ?

Voici un de nos coups de cœur Basleworld 2018, la Black Bay Fifty-Eight (référence M79030N-002) pour une raison simple, ses proportions ! Outre le fait qu’elle se rapproche beaucoup de la Submariner référence 7924 gros remontoir (aka Big Crown), ce qui est déjà une excellente nouvelle,...

Lire la suite

6 mars 2017 à 17:45

Au poignet : l'incroyable RM 50-03 McLaren F1

Présentée lors du SIHH 2017, la RM 50-03 McLaren F1 est une fois de plus un concentré de ce qui se fait de plus technique dans le monde de l’horlogerie allié cette fois-ci avec le pape de la formule 1, Mc Laren. McLaren F1 + Richard Mille = l’équation évidente ! Première expression...

Lire la suite

9 décembre 2016 à 20:02

G-SHOCK Part 2 : laissez passer les professionnels !

Air / Mer / Terre : Trio c’est 3 fois plus Casio … La marque nippone ne se contente pas uniquement de concevoir des montres solides pour le bonheur des cascadeurs urbains. Au  même titre que la plus célèbre des marques horlogères suisse au cours des années 50, 60, 70 qui va mettre au...

Lire la suite

21 mars 2016 à 12:47

Rolex Cosmograph Daytona ref 116500LN : le cru 2016

Petit retour en arrière,  Baselworld 2013 : les passionnés de Rolex du monde entier attendent impatiemment LE nouveau Daytona qui doit célébrer les 40 ans (1963-2013) de la montre la plus iconique de la marque à la couronne. Malheureusement rien ne se passe concernant le modèle en acier,...

Lire la suite

10 mars 2016 à 20:12

Décollage immédiat avec la Richard Mille RM 50-02

La RM 50-02 en forme de hublot d’Airbus, invite à un petit voyage dans les airs. Elle propulse celui qui la contemple au milieu des stratus et des cumulo-nimbus. Avec cette montre, Richard Mille prouve une nouvelle fois son incroyable créativité et sa capacité à se renouveler sans...

Lire la suite