Omega Au fil de l'actualité

7 mai 2014 à 19:45

Omega : des vertus de la prudence

Historique, technique, on retrouve chez Omega les recettes qui ont fait son succès. Hormis une Speedmaster en série limitée, la marque a joué la prudence, voire la retenue, comme d’ailleurs la plupart de ses confrères. Peu d’audace, pas de risque, mais la valorisation d’une compétence technique sur les calibres qui reste toujours très en-dessus de la moyenne.

 

En tête de pont, il y avait – une fois de plus – la Speedmaster. La pièce commémore le 45ème anniversaire de la première mission lunaire, en 1969, et est proposée en série limitée, de 1969 exemplaires naturellement. Elle se découvre dans une version de 42 mm dont les teintes, présentées comme noires, sont en réalité davantage orientées vers le marron très intense. La pièce est en titane, fort réussie, mais d’une lisibilité réduite en raison de ce parti pris esthétique 100% monochrome, bien que rehaussé par des touche d’or. Le mouvement de chronographe est, conformément à l’original, à remontage manuel.

 

En parallèle, la Speedmaster Mark II, elle aussi créée en 1969, revient sur le devant de la scène. Elle était d’ailleurs équipée du même mouvement que la Speedmaster ‘lunaire’, le 1861 à remontage manuel. C’est d’ailleurs le principal changement qui intervient avec la réédition 2014, puisque la pièce est désormais équipée d’un mouvement automatique co-axial

La nouvelle Seamaster Aqua Terra, elle, subit essentiellement un relooking, du reste fort réussi. Le modèle Master Co-Axial se drape de bleu dans deux versions distinctes, de 38,5 ou 41,5 mm. Cette couleur est proposée sur un boîtier acier. Dans sa version 34 mm, la plus petite des Seamaster Aqua Terra se décline en bi-ton or et acier, une combinaison décidément très à la mode...asiatique. Sertie ou non, la pièce ne brille pas par son audace mais toujours autant par son efficacité et son design intemporel

 

Côté vintage – autre grand thème de BaselworldOmega revient sur sa Seamaster 300, un modèle créé en 1957. Pure montre de plongée, elle est équipée d’une lunette unidirectionnelle, d’une échelle de plongée, d’aiguilles surdimensionnées et de larges index luminescents.

 

Aujourd’hui, la pièce est revisitée en 41 mm et se décline sur un large choix de matériaux : acier, platine, titane et or. Côté cadran, on note également l’usage de céramique noire. L’ensemble est servi par deux nouveaux calibres maison, les 8400 et 8401, reprenant la technologie co-axiale mais rendue anti-magnétique à 15 000 Gauss. Leur différence est de finition, le 8401 étant plus abouti.

 

Ces deux calibres rejoignent la famille plus large des mouvements anti-magnétiques, comprenant également les 8500, 8511 et 8520. Ils prennent la suite du 8508, présenté en 2013 et qui était le premier mouvement de ce type.

 

Du côté des classiques, la De Ville Trésor se refait une beauté très années 50 – et pour cause, puisque la pièce originale avait été créée en 1949. Ligne fine, boîte or, trois aiguilles et un guichet de date à 6h dans un modéré 40 mm : la recette est convenue mais, là aussi, efficace.

 

Quoi de neuf, in fine ? Principalement la motorisation, puisque la pièce se trouve équipée d’un calibre co-axial à remontage manuel, anti-magnétique et certifié COSC. L’approche est très similaire à celle de la Zenith Synopsis – une pièce historique mais animée par un mouvement ultra-précis, ultra-fiable, dans une approche fort bienvenue du « meilleur des deux mondes ».

Olivier Müller

 

Visuels © Le Guide des Montres

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

20 avril 2015 à 19:00

Speedmaster et Constellation : les nouveautés Omega

C’est le grand retour de la gamme Constellation chez Omega. Avec un nouveau modèle Globemaster de 39 mm, la marque du Swatch Group remet à l’honneur une édition créée en 1957. La pièce est éminemment fidèle à son apparence d’époque côté cadran, mais au sommet de la technologie par...

Lire la suite

17 janvier 2015 à 15:10

Omega créée sa certification antimagnétique sur mesure

Omega bouge, donc le Swatch Group bouge. Et quand le Swatch Group bouge, c’est nécessairement toute l’industrie horlogère qui entre en mouvement.   Lors d’une intervention à Genève ce mardi 9 décembre, Nick Hayek, aux côtés de Stephen Urquhart, dirigeant d’Omega, ont conjointement...

Lire la suite

Applications horlogères : les meilleures apps...et les pires

  L’horlogerie connectée, vous connaissez ? Ainsi se nomme l’univers en forte expansion des applications horlogères sur mobiles. De belles créations ont vu le jour, mais la marge de progrès reste forte. Cela n’en reste pas moins le meilleur moyen de réviser ses classiques horlogers à...

Lire la suite

9 août 2014 à 12:23

Pour tout connaître (ou presque) sur la Speedmaster

  Même si vous n’avez pas prévu de vous rendre sur la Lune cet été, il n’y a pas de mal à réviser ses classiques, ceux de la montre qui, elle, y est allée : l’Omega Speedmaster.   Certes, tout ou presque a été dit et écrit sur ce mythique chronographe et son histoire spatiale....

Lire la suite

Spécial été : Le Guide des Montres de plongée

  L’été est bel et bien arrivé, et avec lui, les départs en vacances, les afterwork sur les terrasses ensoleillées, le farniente au bord des piscines, des séances de plongées dans les îles… Pour toutes ces activités estivales, les montres de plongée sont les garde temps à...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

30 novembre 2017 à 19:08

Garmin fēnix chronos : La montre de tout les superlatifs !

Une première, nous testons une montre connectée sur Le Guide des Montres, mais pas n’importe laquelle, déjà il s’agit d’une Garmin, connue à la base comme étant la montre du sportif par excellence. Autant commencer par ce qu’il y a de mieux non ? Ce qui saute aux yeux une fois que...

Lire la suite

11 mai 2017 à 13:01

G-SHOCK MRG-G1000B-1ADR : L’art Japonais selon G-SHOCK !

Comme un bon vieux Kurosawa (réalisateur du film « Les 7 Samouraïs »), les G-SHOCK sont devenues au fil du temps des « classiques »,  prêtes à tout faire sans que son propriétaire ne se soucie de leur fiabilité ou de leur état. Un bonheur. Les japonais sont connus pour créer des...

Lire la suite

10 février 2017 à 19:26

Breguet Type XX1 ref 3817 : Néo-vintage !

Modèle iconique de Breguet et véritable emblème dans le domaine de l’aviation civil et militaire, le Type XX est une institution à lui seul. Commandé successivement par l’armée de l’Air et l’Aéronautique navale françaises jusqu’au début des années 80, ce n’est pas seulement...

Lire la suite

22 novembre 2016 à 00:16

G-Shock : la story et la nouvelle MRG

Casio : la G-Shock story ! A l’aube des années 80 pour les jeunes c’est plus le même deal pour celui qui traîne dans la rue ou pour celui qui travaille sur un chantier… (Suprême intro) L’homme moderne qui veut porter sa montre en toutes conditions n’a pas vraiment l’embarras du...

Lire la suite

21/06 : Vente de Montres de collection chez Tajan

Le 21 juin 2016, la Maison Tajan dispersera à Paris 150 montres de collection lors de sa vente aux enchères d’été. Parmi elles, notons le lot qui figure en couverture (n° 109) : un Cosmograph Daytona en or jaune, estimé en prix de départ à 50.000 euros.

Lire la suite