Corum A voir

17 décembre 2012 à 20:35

Corum : la Répétition Minutes en accords composés

Si d’aucun considèrent le tourbillon comme la complication ultime, un examen plus approfondi sur la Répétition Minute la remet sans équivoque en première place.

Peu de manufactures la maîtrisent, et parmi ce petit nombre, encore plus rares sont celles qui, en vérité, ne la sous-traitent pas à des artisans qui fabriquent véritablement le temps. Naturellement, ces manufactures ‘donneuses d’ordre’ comptent sur l’absolue discrétion de leurs sous-traitants si bien qu’au final on ne sait plus vraiment d’où viennent véritablement les répétitions minutes mises sur le marché. Seule exception : Christophe Claret, dont la réputation est telle que ses propres clients autorisent le maître horloger à mentionner qu’il les fournit. Le jeu s’est inversé : les marques se vantent de sous-traiter à Claret ! L’information est disponible au regard de tous, sur le site de la Manufacture Claret, rubrique « Créations ». C’est suffisamment rare pour être souligné. 

La pièce présentée aujourd’hui avait été annoncée à Bale il y a plusieurs mois. Si la manufacture avait déjà présenté en 2010 et 2011 des tourbillons avec répétition minutes, elle s'est concentrée en 2012 uniquement sur cette dernière complication. Au programme, donc, plus de tourbillon, mais une répétition minutes entièrement nouvelle. 

Le mouvement mérite l'attention pour un point précis : la répétition se fera non plus par un, mais par deux marteaux, venant frapper simultanément deux timbres. La pièce n'émettra donc plus un son unique, mais deux sons synchronisés. En d'autres termes, un accord. 

Ce type de complication n’est pas nouveau. Dès 1995, Christophe Claret – encore – avait créé une montre musicale. Ce n’était pas à proprement parler une répétition minutes, mais elle permettait, à la demande, de faire entendre deux airs au choix mis en musique par un clavier à 20 lames vibrantes. Nous étions toutefois dans l’optique d’une boîte à musique traditionnelle transposée en montre-bracelet, donc différente de l’Acoustica. 

Il faut donc des compétences hors pair pour réaliser ce système de « mémoire mécanique », d’autant plus s’il est miniaturisé dans une montre-bracelet : des palpeurs  viennent prendre les informations sur les limaçons des heures, des quarts et des minutes,  pour les transmettre à des levées actionnant les marteaux. Chaque note est ajustée « à la  main », nécessitant une oreille musicale très fine. Sur l’Admiral’s Cup Legend 46 Minute Repeater Acoustica, les deux timbres les plus graves – do pour les heures et mi pour les  minutes – ont été placés au dos du mouvement, tandis que les plus aigus – sol pour les  heures et do à l’octave pour les minutes – figurent sur le dessus.

Autre détail technique : les Répétitions Minutes ne sont jamais étanches. Et pour cause, rares sont ceux qui font de la plongée avec une telle pièce au poignet et sont soudainement pris de l’envie de faire sonner leur garde temps par grand fond... Pour autant, Corum ne pouvait pas faire autrement en choisissant autre chose que l’Admiral’s Cup pour recevoir cette complication, la collection étant d’obédience maritime

Au final, pour garantir une étanchéité à 30 mètres, le déclenchement du mécanisme n’est réalisé ni par un bouton pressoir, ni par un verrou d’armage, mais en faisant pivoter la lunette de 27°.  Le procédé est unique.

Ce modèle de 46 mm ne sera produit qu’à 10 exemplaires en 2012 : 6 en titane, 3 en or rouge et une pièce en or blanc 18 ct sertie de 614 diamants ronds sur le boîtier, la protection de la couronne et la boucle ardillon, ainsi que 36 diamants baguette sur la lunette. Les premiers modèles (non sertis) sont attendus autour de 250.000 euros.

Dernier détail qui a échappé au plus grand nombre mais pas au Guide des Montres : ce sont 15 exemplaires qui avaient été annoncés à Bale, et non 10. Fabriquer le temps peut parfois en prendre plus que prévu...

 

Olivier Müller

 

Visuels © Corum / Claret

ACTUALITÉS DE LA MARQUE

Toutes les actualités de la marque

13 juin 2015 à 18:21

Corum : retour de la Bubble

C’est le grand retour de la Bubble by Corum ! Cette pièce si atypique, à la fois dans l’horlogerie et dans les collections de la marque, connut son heure de gloire entre 2000 et 2005. Elle est toujours  identifiable par son verre saphir ultra bombée, lequel n’est pas sans rappeler les...

Lire la suite

4 juillet 2014 à 15:16

4 juillet : in watches we trust !

  4 juillet 2014, jour de football pour la France, jour national pour les Etats-Unis. Et pour l’industrie horlogère ?   Le marché américain, contrairement à sa population de près de 315 millions d’habitants (Europe, à titre de comparaison : 742 millions) ne pèse pas très lourd dans...

Lire la suite

21 mai 2014 à 19:06

Corum fait renaître ses classiques

Corum a abordé cette édition 2014 de Baselworld avec une nouveauté sur chacun de ses principaux segments.   Le grand retour de la Feather Watch Ce ne sera peut-être pas la pièce la plus remarquée mais la Feather Watch n’en est pas moins une pièce que de nombreux amateurs de la marque...

Lire la suite

21 février 2014 à 19:46

Baselworld 2014 : Les previews

Chaque année rejoue la même mise en scène : le SIHH n’a pas encore fermé ses portes que BaselWorld prend ses marques dans la bande passante médiatico-horlogère. A ce jour, seules quelques marques divulguent certaines de leurs nouveautés, avec déjà quelques belles réalisations.   Parmi...

Lire la suite

19 février 2014 à 12:24

Un tourbillon chronographe chez Corum

La virile Admiral’s Cup fait son retour avec un audacieux modèle combinant tourbillon et chronographe. Toujours dotée de ses imposants 47 mm, le modèle phare de la marque de la Chaux-de-Fonds se veut être un instrument du quotidien, mais sa technicité comme ses dimensions en font davantage...

Lire la suite

Actualités de la catégorie

Toutes les actualités de la catégorie

2 décembre 2017 à 15:51

Les dessous de la création de la Royal Oak !

Etant un fervent admirateur de la Royal Oak, 1ère génération (ref 5402), j’ai souhaité partager avec vous cet excellent article très documenté de Gregory Pons qui évoque pour la première fois les prémices de la création de ce modèle mythique, sujet très peu évoqué sous cet...

Lire la suite

1 octobre 2015 à 11:19

La Vacheron Constantin American 1921 en détails

Après la Toledo 1951 et le Chronomètre Royal 1907, la Vacheron Constantin American 1921 (réf.82035/000R-9359 ici présentée) est la troisième référence à intégrer la Collection Historique relancée en 2005 par Vacheron Constantin. Cette collection a pour particularité de proposer des...

Lire la suite

14 juillet 2015 à 19:33

Breitling : 130 ans en 12 dates clés

Breitling a fêté cette année ses 130 ans. La marque au B ailé a présenté un certain nombre de pièces majeures, notamment celles marquant les 30 ans de la renaissance de son Chronomat. Le Guide des Montres vous propose un aperçu des grandes dates qui ont marqué l’histoire de Breitling....

Lire la suite

11 juin 2015 à 21:43

Mariage, fiançailles : les montres du jour J

Mai, juin, juillet : premières lueurs estivales, mais aussi mois d’unions par excellence. Que vous fassiez le grand saut du mariage, des fiançailles, ou que vous assistiez l’un de vos proches dans cet événement d’une vie, la montre reste un symbole fort. Gage d’amitié, d’amour,...

Lire la suite

23 mai 2015 à 17:36

Richard Mille RM 011 Yellow Flash

C’est l’été, l’on ose – enfin – les couleurs plus vives au poignet. Comme chaque année, le bleu, le orange et le jaune sont à l’honneur. L’indépendante Urwerk avait déjà ouvert le feu à Baselworld il y a quelques semaines avec son UR-105 TA, justement déclinée en jaune et...

Lire la suite